L'UDC fâchée par la "démesure du Conseil fédéral"

chargement

asile L'augmentation des contingents de réfugiés accueillis en Suisse décidée par le Conseil fédéral ne séduit pas l'UDC.

  30.11.2012, 14:19
Le 20 Mars dernier, des migrants africains dans la ville de Koufra, dans le sud-est lybien. Selon le HCR, près de 600 migrants et demandeurs d'asile sont retenus en détention à Koufra.

L'Union démocratique du centre (UDC) est fâchée par la décision du Conseil fédéral d'accueillir de plus importants contingents de réfugiés. La nouvelle figure dans les objectifs 2013 du gouvernement présentés mardi dernier mais c'est la radio alémanique DRS qui l'a publiée ce vendredi. L'UDC dénonce la "démesure du Conseil fédéral".

"Une nouvelle fois, le Conseil fédéral a pris une décision en matière de contingents de Réfugiés sans en informer l'opinion publique", a déploré le parti présidé par Toni Brunner. En avril dernier, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga avait décidé de l'admission en Suisse de personnes venant de Somalie, d'Erythrée et du Soudan et la population n'avait pas été informée, a-t-il relevé.
 
Le nombre des demandes d'asile a atteint 30'000 cette année et c'est trois fois plus qu'il y a cinq ans, un record en Europe, selon l'UDC. Or, les problèmes importants et croissants dans le domaine de l'asile ne sont pas résolus, a-t-elle souligné.
 
Elle en veut pour preuve les problèmes dus aux comportements "insupportables" de ces personnes et dont souffre la population du pays. Dans cette situation, il n'est donc pas question d'accueillir des contingents supplémentaires.
 
Il est donc temps pour l'UDC que le Parlement contraigne enfin le Conseil fédéral "à enrayer les dérapages" dans le domaine de l'asile. Le parti estime que la conseillère fédérale Simmonetta Sommaruga est incapable d'assurer une application du droit d'asile qui fonctionne.
 
Il considère que le gouvernement fait preuve de cynisme: "est-ce que l'on va faire de fortes pressions pour chercher de nouveaux sites dans tout le pays ou le Conseil fédéral n'a-t-il pas remarqué que l'attitude de la population devient visiblement explosive à la suite du problème croissant des demandeurs d'asile criminels et récalcitrants?"
 
L'UDC considère toutefois que c'est une idée pleine de sens d'accueillir des contingents de "vrais réfugiés" qui rentreront dans leur pays à la fin d'une situation de crise. En revanche, on ne pourra pas la mettre en application "aussi longtemps que les structures de l'asile seront chargées par les migrants économiques, les réfugiés abuseurs et les criminels". Là, le parti estime que le Conseil fédéral en porte la responsabilité car "il n'est pas prêt à traiter le problème et rendre la Suisse moins attractive pour les personnes indésirables". 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 28 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 28 octobre

AchatDéfense: discussions à Berne sur l’acquisition de 36 avions de combat F-35Défense: discussions à Berne sur l’acquisition de 36 avions de combat F-35

Il s’est passé quoi?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce jeudi 28 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce jeudi 28 octobre

CouacCertificat Covid: la panne résolue après moins de 4 heuresCertificat Covid: la panne résolue après moins de 4 heures

En chiffresDiversité: 7 Suisses sur 10 condamnent les comportements racistesDiversité: 7 Suisses sur 10 condamnent les comportements racistes

Top