01.08.2020, 21:45

La cohésion face au Coronavirus au cœur des discours de la fête nationale du 1er août

chargement
Karin Keller-Sutter a loué la concordance et la capacité de compromis.

SUISSE Cinq conseillers fédéraux se sont déplacés samedi à l’occasion de la fête nationale du 1er août. Les effets de la crise du Coronavirus sur la cohésion du pays ont été au centre des discours. «La Suisse tient bon, solide et unie», a déclaré Simonetta Sommaruga.

Les effets de la crise du coronavirus sur la cohésion de la Suisse ont été au centre des discours des conseillers fédéraux à l’occasion de la fête nationale. Les cinq ministres s’étant déplacés ont remercié la population pour son engagement.

La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, était naturellement la plus présente samedi. Devant les quelque 150 personnes réunies à midi sur la prairie du Grütli (UR), elle a rendu hommage à «tous ceux qui ont fait en sorte que la Suisse n’arrête pas de fonctionner pendant la pandémie. La Suisse tient bon, solide et unie», a-t-elle souligné.

A lire aussi : Fête nationale: pour Simonetta Sommaruga, la Suisse est «solide et unie» face au coronavirus

Pour cette fête en petit comité, la Bernoise a invité une femme et un homme de chaque canton ainsi que de la «Cinquième Suisse». Chaque paire a reçu un petit pommier en cadeau. Ces 54 personnes ont toutes contribué à faire fonctionner la Suisse pendant la pandémie.

«Quand la situation l’exige, nous sommes plus que l’addition de 26 cantons et 8,5 millions d’habitants», a déclaré Simonetta Sommaruga dans son allocution à la radio et à la télévision. Cette dernière a par ailleurs reçu les félicitations du président américain Donald Trump, qui lui a souhaité, ainsi qu’au peuple suisse, «paix et prospérité».

La présidente de la Confédération devait ensuite rejoindre Lausanne en soirée, pour s’adresser aux Romands depuis le parc de Montbenon. Il s’agit de la seule visite d’un conseiller fédéral en Suisse romande cette année.

Cohésion en temps de crise

A Schaffhouse, la ministre de la justice, Karin Keller-Sutter, a loué la concordance et la capacité de compromis de la Suisse dans la gestion des crises majeures, comme celle du Coronavirus.

Cette cohésion a été selon elle clairement démontrée ces derniers mois, lorsque la population de cantons comme celui de Schaffhouse s’est montrée solidaire avec les mesures contraignantes prises pour protéger l’ensemble de la population, alors même que le canton était nettement moins touché que le Tessin ou la Suisse romande.

La crise montre à quel point les sociétés actuelles sont fragiles, a déclaré Alain Berset dans son discours à Bellinzone (TI), en soirée. «Mais elle prouve aussi que nous sommes résistants». Le Tessin, en particulier, a démontré de manière impressionnante à quel point il constitue une communauté soudée et solidaire. La cohésion des différentes régions du pays est également forte, a relevé le conseiller fédéral.

Le virus est toujours là, a rappelé le ministre de la santé, qui a exhorté la population à ne pas se relâcher face à la hausse des cas de Coronavirus. «C’est une période d’attente, d’espoir et de peur.» La Suisse en général épargnée ne l’est pas avec le Coronavirus, a-t-il souligné.

Le ministre des affaires étrangères, Ignazio Cassis, s’était déjà rendu au Tessin vendredi. Il a rendu visite à 400 adolescents dans le camp d’été du Centre sportif national de la jeunesse, à Tenero.

Brunch à la ferme

Le ministre de l’Economie, Guy Parmelin, a aussi sillonné la Suisse samedi. Le matin, il a participé à un brunch à la ferme à Coire (GR) en compagnie d’une délégation de l’Union suisse des paysans. Dans 150 fermes, la population a pu profiter de l’occasion pour se régaler lors de l’un des brunchs traditionnels.

Dans la soirée, le Vaudois s’est ensuite rendu dans le hameau de Cavaione, sur la commune de Brusio (GR), dernière région de Suisse à être entrée dans la Confédération, en 1874. Dans son discours, M. Parmelin a insisté sur l’importance de la confiance comme ciment des institutions suisses. Il a aussi rappelé la mobilisation sans précédent de la Suisse face à la pandémie et a appelé à une pensée pour les victimes.

Initiatives orginales

En raison du Coronavirus, la plupart des grandes villes ont renoncé cette année aux célébrations du 1er août et aux feux d’artifice. La ministre de la Défense, Viola Amherd, n’a ainsi pas pu se rendre en ville de Lucerne.

Certaines communes ont toutefois fait preuve d’originalité. A La Chaux-de-Fonds (NE), par exemple, l’hymne national a été joué à bord d’un petit train touristique et des habitations ont été ornées de plus de 2300 drapeaux.

Un concert de jodel s’est tenu dans la collégiale de Berne, devant un public masqué. Au Säntis, un immense drapeau suisse a été déployé, comme chaque année. Dans la nuit de vendredi à samedi, la commune valaisanne d’Evolène a illuminé d’un spectacle pyrotechnique les montagnes qui surplombent la région. Enfin, une trentaine de feux ont été allumés dans la région d’Adelboden (BE).

Simonetta Sommaruga reçue à Montbenon

Après le Grütli, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga s’est rendue à Lausanne pour la soirée du 1er août. Quelque 600 invités ont participé à la célébration officielle au parc de Montbenon.

De bleu et de gris vêtue, la présidente de la Confédération s’est rendue sur le site en compagnie du président du Comité international olympique, Thomas Bach, du syndic de Lausanne, Grégoire Junod, et de la conseillère d’Etat Rebecca Ruiz.

Dans son allocution, Simonetta Sommaruga a évoqué ses deux autres visites dans la capitale olympique en 2020: elle y a vécu sa première manifestation publique en tant que présidente de la Confédération, lors de l’ouverture des Jeux olympiques de la Jeunesse.

Des miracles

Revenue début avril, la Bernoise a relevé qu’elle n’oubliera jamais la visite aux soins intensifs au CHUV, au milieu de la tempête Covid-19. «On y a fait des miracles. Son personnel a montré un sens du devoir admirable». Et de rendre hommage à «tous ces hommes et ces femmes qui sont allés travailler malgré la crise».

La ministre a aussi profité de l’occasion pour rappeler que «nous avons besoin des autres, que la Suisse fait partie de l’Europe». Elle a aussi évoqué la culture, «ce qui nous unit, ce qui enrichit nos vies et nous incite à faire preuve de solidarité, une valeur qui a pris tout son sens ces derniers mois». La présidente de la Confédération a été applaudie comme une rock star.

Du courage

Auparavant, le syndic Grégoire Junod avait, lui, évoqué l’image qu’il fallait garder de cette année, celle du courage dont Mme Sommaruga a donné l’exemple en étant la première cheffe d’Etat à se rendre sur la ligne de front en Ukraine, il y a une semaine. Le courage est meilleur conseiller que la peur, la Suisse va en avoir besoin, a-t-il conclu.

Plus de 500 personnes tirées au sort et 80 invités étaient présents à Montbenon. Covid-19 oblige, le public a dû montrer patte blanche et décliner son identité pour accéder au site. Il a été séparé en deux groupes de 300 sur deux esplanades. La soirée a été animée par des artistes lausannois. Les discours officiels ont été suivis d’un bal.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Fête nationaleDes célébrations du 1er Août en comité restreintDes célébrations du 1er Août en comité restreint

EvénementFête nationale: un 1er août numérique pour les Suisses de l’étrangerFête nationale: un 1er août numérique pour les Suisses de l’étranger

DiscretCoronavirus: un 1er août entre annulation des feux d'artifice et fête en comité restreintCoronavirus: un 1er août entre annulation des feux d'artifice et fête en comité restreint

En imagesFête nationale: les feux du 1er août immortalisés par les internautes romandsFête nationale: les feux du 1er août immortalisés par les internautes romands

Top