18.07.2018, 00:01

«La P-26 n’était pas une armée»

Premium
chargement
Un soldat se tient devant un bunker de la P-26, à Gstaad, en 1990.
Par par Ariane Gigon, Zurich

DÉFENSE Selon l’historien Titus Meier, le groupe contesté était conforme à la Constitution. La gauche aurait instrumentalisé le débat.

«En cas de crise, les forces visibles et invisibles de notre défense nationale doivent contribuer à donner à notre pays ses meilleures chances de survie.» C’est ainsi que le chef de l’état-major général Eugen Lüthy accueillait les membres de la P-26, une organisation de résistance suisse à une possible occupation par une force étrangère. En 1990, les révélations...

À lire aussi...

NationalViol: pas encore de durcissement des peinesViol: pas encore de durcissement des peines

AnniversaireConseil fédéral: Simonetta Sommaruga invite certains citoyens suisses à son anniversaireConseil fédéral: Simonetta Sommaruga invite certains citoyens suisses à son anniversaire

MineursMariage forcé: les mineurs doivent être mieux protégésMariage forcé: les mineurs doivent être mieux protégés

Trop cherTélécommunications: appel à mettre fin aux tarifs de roaming "exagérés"Télécommunications: appel à mettre fin aux tarifs de roaming "exagérés"

SouvenirsTerrorisme: hommage aux victimes de Würenlingen, 50 ans après le pire attentat en SuisseTerrorisme: hommage aux victimes de Würenlingen, 50 ans après le pire attentat en Suisse

Top