La police du rail est incriminée

chargement

CFF Les affaires se multiplient au sein des ex-régies. Gouvernance visée.

Par par Christiane imsand et philippe boeglin, Berne
 31.08.2018, 00:01
Premium
La police des transports CFF emploie plus de 190 agents. Assermentés, ils n’ont cependant pas les mêmes compétences que leurs homologues des cantons. Ils peuvent, par exemple, procéder à des interpellations, mais les enquêtes sont de la responsabilité des polices cantonales.

«0n ne peut plus continuer comme ça», s’est exclamé le sénateur jurassien Claude Hêche (PS/JU). Alors que l’enquête sur les subventions indues touchées par Carpostal n’est pas terminée, le «Tages-Anzeiger» révélait, hier, que la police des transports des CFF aurait manœuvré pour toucher des subventions en plus. Qui plus est, les responsables de l’entreprise ont dû quitter leurs...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobre

BanqueCredit Suisse: prêts suspects au MozambiqueCredit Suisse: prêts suspects au Mozambique

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 19 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 19 octobre

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

santé publiqueVers une levée de l’interdiction du cannabisVers une levée de l’interdiction du cannabis

Top