La Suisse a cofinancé les réunions secrètes des opposants syriens

chargement

SYRIE La Confédération a mis 50 000 euros sur la table pour permettre aux divers groupes anti-Assad de se rencontrer à Berlin. Ce geste divise la classe politique.

Par BERNE BERTRAND FISCHER
  31.07.2012, 00:01
Lecture: 6min
Premium
Des insurgés patrouillent dans les rues d'Alep, prêts à répondre à toute intervention de l'armée de Bachar al-Assad. 
KEYSTONE

Cinquante mille euros: c'est la contribution de la Suisse à la tenue de pourparlers secrets qui ont réuni divers groupes de l'opposition syrienne pendant plusieurs mois à Berlin. Révélée hier par le "Tages-Anzeiger", l'information est confirmée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui se défend d'avoir dérogé au principe de neutralité.

Rien n'avait filtré jusqu'à ce...

À lire aussi...

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 20 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 20 octobre

live
En directCoronavirus: pas de garantie pour une saison de ski sans pass sanitaireCoronavirus: pas de garantie pour une saison de ski sans pass sanitaire

Crise sanitaireCoronavirus: le Conseil fédéral souhaite faciliter l’accès au pass Covid pour les personnes guériesCoronavirus: le Conseil fédéral souhaite faciliter l’accès au pass Covid pour les personnes guéries

AutoriséLa Suisse financera directement les chercheurs d’Horizon EuropeLa Suisse financera directement les chercheurs d’Horizon Europe

interactifUne carte des couleurs pour des balades en Suisse au gré des teintes automnalesUne carte des couleurs pour des balades en Suisse au gré des teintes automnales

Top