07.11.2019, 12:52

La Suisse dépense 12,2% de son PIB pour la santé

chargement
Le tabac, l'alcool et l'obésité continuent de tuer prématurément et de dégrader la qualité de vie.

économie et santé Avec environ 7250 francs dépensés par habitant en 2018, la Suisse est le pays de l’OCDE qui consacre le plus d’argent pour la santé. Parmi les domaines dans lesquels les dépenses pourraient être «plus efficaces» figure le recours aux médicaments génériques.

La Suisse est le pays de l’OCDE qui dépense le plus en soins de santé, derrière les Etats-Unis. Les dépenses ont atteint l’an dernier 7317 dollars  (ndlr: 7253 francs) par habitant dans la Confédération, soit 12,2% du produit intérieur brut (PIB), contre une moyenne de 8,8%.

Et ces dépenses vont augmenter, souligne l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) dans son Panorama de la santé publié jeudi. Selon les prévisions, elles devraient dépasser la croissance du PIB au cours des quinze prochaines années dans presque tous les pays de l’organisation.

 

La hausse devrait ainsi être de 2,7% par année pour atteindre une moyenne de 10,2% du PIB (ndlr: qui s’élevait à près de 673 milliards de francs en 2107). Parmi les domaines dans lesquels les dépenses pourraient être «plus efficaces» figure le recours aux médicaments génériques.

Les médicaments génériques

Pour le moment, les génériques ne représentent que la moitié du volume des produits pharmaceutiques vendus dans les pays de l’OCDE, écrit l’organisation. En 2017, ils n’ont représenté que moins d’un quart du volume des produits vendus en Suisse ou au Luxembourg, contre plus des trois quarts dans des pays comme le Chili, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni.

 

A lire aussi : Les génériques toujours deux fois plus chers en Suisse

 

Le rapport préconise aussi le transfert de tâches des médecins vers les infirmiers et d’autres professionnels de santé, qui pourrait «atténuer la pression des coûts et permettre de réaliser des gains d’efficience». Il recommande aussi d’améliorer la sécurité des patients. Près de 5% des patients hospitalisés ont contracté une infection nosocomiale dans la zone OCDE en 2015-2017.

«Tendances préoccupantes»

Plus globalement, le Panorama de la santé met en évidence des «tendances préoccupantes» quant aux modes de vie malsains. Les habitants de la zone OCDE peuvent espérer vivre près de 81 ans (83,6 ans en Suisse), mais l’espérance de vie progresse moins vite depuis peu. Elle a même reculé dans 19 pays en 2015.

Le tabac, l’alcool et l’obésité continuent de tuer prématurément et de dégrader la qualité de vie, écrit l’organisation. Les taux de tabagisme diminuent, mais 18% des adultes fument encore quotidiennement (19,1% en Suisse). La consommation d’alcool atteint en moyenne 8,9 litres d’alcool pur par personne et par an (9,2 en Suisse). Et près de 4% des adultes sont dépendants à l’alcool.

Le tabac, l’alcool et l’obésité continuent de tuer prématurément et de dégrader la qualité de vie.
L’OCDE, dans son Panorama de la santé publié jeudi

Les taux d’obésité continuent d’augmenter dans la plupart des pays de l’OCDE, 56% des adultes étant en surpoids ou obèses et près d’un tiers des enfants âgés de cinq à neuf ans étant en surpoids. Dans ce domaine, la Suisse est en dessous de la moyenne, avec 41,8% d’adultes obèses ou en surpoids.

La pollution atmosphérique est responsable d’environ 40 morts pour 100’000 habitants dans les pays de l’OCDE et 25 en Suisse. Les taux de mortalité sont beaucoup plus élevés dans des pays comme l’Inde et la Chine, avec environ 140 décès pour 100’000 habitants.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NouveauSanté: une plateforme de consultation médicale en ligne voit le jour en Suisse romandeSanté: une plateforme de consultation médicale en ligne voit le jour en Suisse romande

PréventionSanté: la nouvelle campagne de prévention contre le VIH Love Life mise sur le préservatifSanté: la nouvelle campagne de prévention contre le VIH Love Life mise sur le préservatif

Top