Landsgemeinde de Glaris: interdiction des chiens de combat et gratuité des enterrements

chargement

Votations L'interdiction des chiens de combat et le retour à la gratuité des enterrements feront partie des quinze objets soumis à la Landsgemeinde de Glaris dimanche.

  30.04.2012, 11:34
La révision de la loi sur les jours fériés sera également soumise à la Landsgemeinde.

La Landsgemeinde de Glaris se prononce dimanche sur 15 objets. Les plus controversés sont l'interdiction des chiens de combat et le retour à la gratuité des enterrements. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter et le gouvernement jurassien sont les hôtes d'honneur.

La proposition d'interdire les chiens de combat est contestée. La discussion sur la dangerosité de certains canidés est menée depuis des années en Suisse sans qu'une solution nationale puisse être trouvée.

Chaque canton a sa loi particulière. Dans le canton de Zurich, les "chiens de combat" sont interdits, à Genève ce sont les "chiens dangereux", dans le Valais "certaines races" seulement et dans le canton de Fribourg les "pitbulls".

Autorisation

Glaris veut se doter d'un des textes les plus restrictifs. Le projet prévoit que les animaux potentiellement les plus dangereux soient interdits. La détention de chiens dangereux et de plus d'une bête par ménage est soumise à autorisation.

Si la Landsgemeinde accepte le projet qui lui est soumis, le gouvernement devra régler les détails de la loi. Il aura notamment pour tâche de déterminer quels sont les chiens particulièrement dangereux et ceux potentiellement dangereux.

Les Glaronnais doivent aussi se prononcer sur la réintroduction de la gratuité des enterrements. En 2004, le parlement avait estimé que la suppression de l'impôt sur les successions justifiait de faire payer l'enterrement aux héritiers.

Le gouvernement et le parlement ne veulent pas d'un retour à la gratuité pour des raisons financières. La charge pour les communes s'élèverait à plus de 700'000 francs par année.

Transports publics

La Landsgemeinde doit aussi se prononcer sur un crédit de 7 millions de francs pour les transports publics. Il s'agit de faire passer tous les trains du "Glarner Sprinter" à la cadence horaire et certains à la cadence semi-horaire.

La révision de la loi sur les jours fériés est aussi soumise à la Landsgemeinde. Elle ne prévoit pas de prolongation des heures d'ouverture des magasins les jours fériés de fêtes religieuses (Noël et Pâques, par exemple). Les bals et les manifestations musicales restent interdits ces jours-là.

La Landsgemeinde sera ouverte par Robert Marti (PLR). Après deux ans à la présidence du gouvernement, il cède sa place. C'est Andrea Bettiga (PLR) qui devrait lui succéder.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 24 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du 24 juillet

ChanceSIM-Loteries: un nouveau millionnaire au tirage du Swiss LotoSIM-Loteries: un nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

OlympismeJO 2021: le tableau des médailles en un coup d’œilJO 2021: le tableau des médailles en un coup d’œil

Les toqués du terroir 6/6Hostellerie du Pas de l’Ours à Crans-Montana: Franck Reynaud, des saveurs sinon rienHostellerie du Pas de l’Ours à Crans-Montana: Franck Reynaud, des saveurs sinon rien

COVID-19Coronavirus: les effets des vaccins en sept questionsCoronavirus: les effets des vaccins en sept questions

Top