Le gouvernement zurichois dit oui à l'accord avec l'Allemagne sur le bruit des avions

chargement

Bruit des avions Le gouvernement zurichois dit oui à l'accord avec l'Allemagne sur le bruit des avions, mais sans enthousiasme et avec "de grosses réserves".

  30.10.2012, 14:25
L'aéroport de Zurich au coeur de la discorde.

Le gouvernement zurichois dit oui à l'accord avec l'Allemagne sur le bruit des avions, mais sans enthousiasme et avec "de grosses réserves".

L'exécutif cantonal n'acceptera aucune concession supplémentaire au sud de l'Allemagne, a-t-il indiqué mardi. Le plus dérangeant dans cet accord, pour le gouvernement zurichois, est la possibilité de transférer des vols supplémentaires du sud de l'Allemagne sur le territoire suisse.
 
La réglementation pour les weekends et l'interdiction du survol du sud de l'Allemagne le soir dès 18h00 sont aussi d'importantes concessions. Au final toutefois, les avantages l'emportent, estime l'exécutif zurichois.
 
L'accord permet ainsi d'élaborer une planification sûre. La Suisse a jusqu'en 2020 pour mettre en place les mesures prévues dans le document. Ce dernier ne peut pas être résilié avant 2030. Le gouvernement considère que ce sont des points positifs.
 
"Une porte sur le monde"
 
Le ministre zurichois de l'économie Ernst Stocker (UDC) estime qu'il est important pour toute l'économie suisse que l'aéroport de Zurich reste "une porte sur le monde". Un refus de l'accord par la Suisse ne ferait que compliquer la situation.
 
La population zurichoise subit presque seule les aspects négatifs de l'aéroport. Plus de 95% des personnes les plus touchées par le bruit vivent dans le canton de Zurich, a encore souligné le ministre.
 
Cantons, organisations contre le bruit des avions et fédérations d'aviation soutiennent l'accord entre la Suisse et l'Allemagne, selon les résultats de la procédure de consultation. Plusieurs cantons refusent en revanche une répartition trop unilatérale du bruit.
 
L'accord a été signé par la ministre des transports Doris Leuthard et son homologue allemand Peter Ramsauer. Les parlements des deux pays doivent encore l'approuver. Le Conseil fédéral présentera son message d'ici la fin de l'année.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Trafic ferroviaireLes panneaux d’affichage des CFF partiellement hors-serviceLes panneaux d’affichage des CFF partiellement hors-service

votations fédéralesInitiative sur la justice: les dons des juges aux partis polarisentInitiative sur la justice: les dons des juges aux partis polarisent

RencontreJean-Luc Barbezat: «Ce chalet est l’aboutissement d’un parcours»Jean-Luc Barbezat: «Ce chalet est l’aboutissement d’un parcours»

pandémieCoronavirus: retour à la case vaccin, 700’000 personnes potentiellement concernéesCoronavirus: retour à la case vaccin, 700’000 personnes potentiellement concernées

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobre

Top