25.11.2019, 00:01

Le héros tragique des fonds dormants

Premium
chargement
Christoph Meili, ici chez lui, à Wil, a participé brièvement à la «grande» histoire, avant de retourner à l’anonymat.
Par Ariane Gigon, Wil (SG)

En 1997, Christoph Meili a récupéré des documents destinés à la broyeuse d’une banque zurichoise, alors que la destruction d’archives en lien avec les fonds en déshérence avait été interdite.

Il a été conspué en Suisse, puis porté aux nues aux Etats-Unis, avant de tout perdre, ou presque. Aujourd’hui, à 51 ans, il est au chômage. C’est le résumé, forcément partiel, du parcours de Christoph Meili, qui, de Baden à New York, en passant par Zurich, puis de la Californie à Wil (SG), où il réside aujourd’hui, a croisé les aléas de la grande histoire. «Je peux enfin, à nouveau, respirer», confie-t-il.

Le visage frêle et timide...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: 14'336 cas testés positifs en Suisse, 257 personnes décédéesCoronavirus: 14'336 cas testés positifs en Suisse, 257 personnes décédées

ChangementLa Suisse et la plupart des pays européens sont passés à l’heure d’étéLa Suisse et la plupart des pays européens sont passés à l’heure d’été

MédiasRevue de presse: le coronavirus fait tous les titres de la presse dominicaleRevue de presse: le coronavirus fait tous les titres de la presse dominicale

PANDÉMIECoronavirus: des Romands continuent de s’amuser le samedi soirCoronavirus: des Romands continuent de s’amuser le samedi soir

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelle du samedi 28 marsCoronavirus: toutes les nouvelle du samedi 28 mars

Top