Le projet d’intégration des réfugiés dans l’agriculture a du mal à s’enraciner

chargement

EXPÉRIENCE Le canton de Neuchâtel craint que les migrants ne soient utilisés comme une main-d’œuvre à prix cassés. Le projet national se poursuit, quant à lui, doucement, notamment en Valais.

Par sandrine hochstrasser
  28.03.2016, 23:08
Lecture: 4min
Premium
L’Union suisse des paysans voudrait bien développer cette initiative et cherche des exploitations dans ce but.

Les Réfugiés ne travaillent plus dans l’exploitation agricole qui les a accueillis à Neuchâtel. Après un mois et demi de formation, l’expérience s’est achevée et le programme d’intégration est en stand-by. Le canton faisait pourtant figure de précurseur avec sa formation agricole destinée aux réfugiés.

Le projet pilote lancé l’année dernière par l’Union suisse des paysans, lui, se poursuit. Mais...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: plus de 40 millions de cas en Amérique latineCoronavirus: plus de 40 millions de cas en Amérique latine

OlympismeJO 2021: le tableau des médailles en un coup d’œilJO 2021: le tableau des médailles en un coup d’œil

COVID-19Coronavirus: les effets des vaccins en sept questionsCoronavirus: les effets des vaccins en sept questions

Les effets des vaccins en question

Si 46,1% des Suisses ont pris l’option du vaccin, la vaccination continue de ralentir. De nombreuses questions...

  24.07.2021 08:26
Premium

CRUESMétéo: la sérénité est de mise face aux orages annoncésMétéo: la sérénité est de mise face aux orages annoncés

Sérénité face aux orages

Des pluies sont annoncées, alors que le niveau de certains lacs est encore élevé.

  24.07.2021 08:17
Premium

DisparitionUn canoéiste porté disparu sur la Limmat à ZurichUn canoéiste porté disparu sur la Limmat à Zurich

Top