Les données ont leur centre

chargement

RECHERCHE Les Polys de Lausanne et Zurich comblent une lacune.

Par Pierre-André Sieber
  06.02.2017, 23:11
Premium
Le Centre national de la science des données pourrait venir en aide à des médecins travaillant sur la pandémie du virus Ebola

La Suisse n’avait pas de Centre national de la science des données (SDSC). La lacune est comblée. Docteur en sciences informatiques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Olivier Verscheure (44 ans) est le pilote de ce nouveau navire numérique qui va occuper à terme une quarantaine d’analystes, répartis entre l’EPFL et l’ETH de Zurich.

Les données, un domaine...

À lire aussi...

Il s’est passé quoi?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce vendredi 23 juilletLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce vendredi 23 juillet

PatienceTrafic des vacances: bouchon de 10 km devant l’entrée nord du tunnel du GothardTrafic des vacances: bouchon de 10 km devant l’entrée nord du tunnel du Gothard

live
En directCoronavirus: 4319 déclarations d'effets indésirables des vaccins ont été analyséesCoronavirus: 4319 déclarations d'effets indésirables des vaccins ont été analysées

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

Les toqués du terroir 5/6A Neuchâtel, les Penlington jonglent entre faste, festin et bon goûtA Neuchâtel, les Penlington jonglent entre faste, festin et bon goût

Top