Les PME prises en otage

chargement

VIRUS Une vague d’attaques de logiciels de rançon frappe des sociétés suisses trop vulnérables.

Par Thierry Jacolet
 08.07.2019, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Les Transports publics fribourgeois ont été frappés par un virus à retardement, vraisemblablement d’origine nord-coréenne, la semaine passée.

«Notre entreprise a été victime d’une Ransomware Attack-RYK et infectée par un virus et ce malgré nos systèmes de protection et pare-feu des plus efficaces et actuels.» C’est par courrier que Bourquin SA a averti ses clients et partenaires, au mois de juin, qu’elle venait d’être victime d’un logiciel de rançon ukrainien. Impossible d’utiliser les serveurs: le virus...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la propension à se faire vacciner en léger reculCoronavirus: la propension à se faire vacciner en léger recul

PandémieCoronavirus: que pourrons-nous faire lors des trois phases du plan de sortie de crise?Coronavirus: que pourrons-nous faire lors des trois phases du plan de sortie de crise?

Vie professionnelleFlexibilité des horaires, travail à distance: quel job fait rêver les Suisses?Flexibilité des horaires, travail à distance: quel job fait rêver les Suisses?

PandémieCoronavirus: les restaurants n'ouvriront pas avant le 26 mai selon le Conseil fédéralCoronavirus: les restaurants n'ouvriront pas avant le 26 mai selon le Conseil fédéral

PandémieCoronavirus: l’Egypte rejoint la liste des pays à risque, Rome la quitteCoronavirus: l’Egypte rejoint la liste des pays à risque, Rome la quitte

Top