08.05.2018, 12:30

Maurane était une habituée des scènes helvétiques

chargement
La dernière apparition en Suisse de Maurane fut en décembre 2015, au spectacle "Tous en choeur" dédié au parolier Luc Plamondon.

musique Le décès lundi soir de la chanteuse Maurane attriste de nombreux Romands. L'artiste était il est vrai habituée des scènes romandes. Chaleureuse, drôle, émouvante et toujours proche de son public, elle laisse ce mardi un profond vide dans le coeur de beaucoup.

Maurane, décédée lundi soir, était une habituée de la Suisse. Elle a chanté à plusieurs reprises avec Pascal Auberson dès les années 1980.

Le Vaudois comptait parmi ses amis, son "chouchou", comme elle l'avait confié à 24 Heures en 2016, alors qu'elle venait de participer quelques mois plus tôt, en décembre 2015, au spectacle "Tous en choeur" dédié au parolier Luc Plamondon. C'était d'ailleurs sa dernière apparition sur scène en Suisse, selon Pierre Smets, fondateur de Tous en choeur.

 

Maurane a chanté Plamondon en 2015 (dès 13:50):

 

 

Enthousiasmée par cette formule qui combinait quelque 200 choristes réunis autour d'un artiste, la chanteuse avait prévu de revenir en décembre 2016 à Montreux. Mais elle avait finalement dû annuler sa venue en Suisse en raison de son opération des cordes vocales.

"Maurane, c'est une des plus belles voix qui s'en va", témoigne Pierre Smets. "Elle était à la fois force et fragilité, d'un caractère qui ne souffrait d'aucune limite".

Débuts avec Auberson

Le public suisse l'avait découverte avec Pascal Auberson aux prémices de leurs carrières. Au début des années 1980, ils avaient monté entre autres une tournée en faveur de l'Ethiopie avec d'autres musiciens romands tels que Léon Francioli et Jean-François Bovard.

Habillée en rose, l'artiste belge avait chanté aux côtés d'autres musiciens romands tels que Léon Francioli et Jean-François Bovard, Michel Bühler et Graeme Allwright Cover. "Il en était ressorti une très belle musicalité, mêlant différents styles, dans une ambiance empreinte de beaucoup d'insouciance", se rappelle le Lausannois.

Elle avait été plus tard, début des années 2000, l'invitée à deux reprises de la belle Usine à Fully (VS), puis du théâtre de Beausobre à Morges en 2004, et bien d'autres sans oublier la scène du Paléo (1985, 1987 et 1997).

"Maurane, c'était un mélange d'énergie et de mélancolie, très inspirée par Jacques Brel, sa référence absolue", se rappelle Daniel Rossellat, patron du Paléo.

 

 

Artiste engagée, elle s'était investie dans la lutte contre le sida et avait participé à plusieurs levées de fonds pour les Restos du Coeur, la Soirée des Enfoirés ou Sol en Si. Maurane s'était quelque peu effacée au début des années 2000 avant de rebondir avec un disque en hommage à Claude Nougaro en 2009.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

hommagesLes messages affluent après l'annonce du décès de la chanteuse MauraneLes messages affluent après l'annonce du décès de la chanteuse Maurane

carnet noirLa chanteuse belge Maurane est décédée lundi soir à l'âge de 57 ansLa chanteuse belge Maurane est décédée lundi soir à l'âge de 57 ans

Top