Non à l’ouverture des frontières

chargement

POLITIQUE AGRICOLE Les paysans espèrent un signal du National contre la libéralisation.

 18.05.2018, 00:01
Premium
A l’image de son directeur, Jacques Bourgeois (à gauche), et de son président, Markus Ritter, l’Union suisse des paysans a eu l’impression de recevoir un coup de poignard dans le dos de la part de Johann Schneider-Ammann.

Le chef du Département de l’économie Johann Schneider-Ammann est connu pour ses convictions libérales, mais ce qui convient à l’industrie d’exportation ne convient pas forcément à un secteur aussi réglementé que l’agriculture. Les paysans ont eu l’impression de recevoir un coup de poignard dans le dos quand le ministre PLR a présenté sa «Vue d’ensemble du développement à moyen...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le secteur de la culture réclame de la clartéCoronavirus: le secteur de la culture réclame de la clarté

ClimatMétéo: un mois de février de 2 à 4 degrés trop chaudMétéo: un mois de février de 2 à 4 degrés trop chaud

MédiasRevue de presse: coronavirus, accord-cadre avec l’UE et courrier A… les titres de ce dimancheRevue de presse: coronavirus, accord-cadre avec l’UE et courrier A… les titres de ce dimanche

EnvoisLe courrier A ne devrait pas être supprimé selon le directeur de La PosteLe courrier A ne devrait pas être supprimé selon le directeur de La Poste

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 27 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 27 février

Top