Norme anti-homophobie: la presse salue une victoire pour la communauté homosexuelle

chargement

Discrimination Une victoire importante pour la communauté homosexuelle. C’est en substance ce que la plupart des journaux suisses ont écrit au lendemain de la votation sur la norme anti-homophobie. Mais, certains incitent à la patience concernant de futures votations, telles que le mariage pour tous ou l’accès à la procréation médicalement assistée.

 10.02.2020, 07:45
Les Suisses ont largement accepté la norme anti-homophobie en votation.

La presse suisse est revenue lundi sur le large soutien du peuple suisse à la norme anti-homophobie. La plupart des journaux ont salué une victoire importante pour la communauté homosexuelle, revigorée ainsi pour ses prochains combats que sont le mariage pour tous et la procréation médicalement assistée. Attention toutefois à ne pas trop se précipiter, avertissent plusieurs journaux, qui rappellent que la Suisse est le «pays des petits pas».

Les homosexuels ont remporté une victoire «sans bavure», estime La Liberté. Le journal remarque toutefois que la nouvelle norme est accueillie plus tièdement en Suisse alémanique, «où la limitation de la sacro-sainte liberté d’expression en a effarouché plus d’un». Sur le prochain débat du mariage pour tous, «la victoire d’hier», obtenue après sept ans de débats, «devrait inciter les homosexuels à la patience», souligne le quotidien fribourgeois, qui rappelle que la démocratie directe avance à son rythme, «au pas du montagnard». Certes, une union civile sans accès à la procréation médicalement assistée, comme le soutient le Conseil fédéral, ne constituerait qu’une «avancée modeste», reconnaît le quotidien, mais une ouverture de la PMA poserait toutefois des questions sensibles, qui «méritent d’être approfondies».

La victoire d’hier […] devrait inciter les homosexuels à la patience.
La Liberté

 

Le Courrier salue quant à lui «le progrès indubitable» que constitue l’acceptation de ce texte. «Les mots ont un sens, ils peuvent blesser, meurtrir, voire tuer. Se donner quelques règles en la matière est politiquement un progrès», souligne le quotidien. Il voit dans le large soutien au texte un signe que «les mentalités ont évolué». Cela est de bon augure pour les prochaines étapes du débat, à savoir le mariage pour tous et la question «sans doute plus sensible» de l’accès à la procréation médicalement assistée.

Les mots ont un sens, ils peuvent blesser, meurtrir, voire tuer. Se donner quelques règles en la matière est politiquement un progrès.
Le Courrier

 

Retard rattrapé

Pour le Nouvelliste, le résultat sur la nouvelle loi est une «victoire personnelle gagnée de haute lutte» pour Mathias Reynard, après sept ans à batailler sur le sujet. Le quotidien valaisan estime «qu’il est possible de faire changer les choses en Suisse lorsqu’on fait de la politique, même s’il est long d’arriver à ses fins». «Cette loi, si elle ne déploiera pas d’exceptionnels effets, est d’une banale évidence, tant son refus est théoriquement indéfendable», estime encore le journal.

Il est possible de faire changer les choses en Suisse lorsqu’on fait de la politique, même s’il est long d’arriver à ses fins.
Le Nouvelliste

 

Le Journal du Jura note pour sa part qu’avec ce vote, la Suisse «rattrape enfin son retard sur la plupart des pays européens». Et le «oui d’hier va sans doute permettre de donner un coup d’accélérateur à la question du mariage pour tous», ajoute le journal. La question de la PMA et de la coparentalité est en revanche beaucoup plus sensible et si les partisans d’une ouverture complète chargent trop le bateau, ils risquent de braquer une partie de la population, avertit le journal. Il rappelle que la Suisse est le pays des petits pas, «vouloir imposer à la population des changements au forceps, c’est foncer tête baissée dans le mur».

Le oui d’hier va sans doute permettre de donner un coup d’accélérateur à la question du mariage pour tous.
Journal du Jura

 

Un pas vers l’égalité

Du côté alémanique, la NZZ juge la nouvelle loi avant tout comme symbolique. «Le droit pénal ne change pas l’attitude des gens. C’est un outil coercitif», qui ne fera pas disparaître les ressentiments existants. La nouvelle norme «ne jouera qu’un rôle mineur dans la pratique juridique», remarque le quotidien zurichois libéral.

Le droit pénal ne change pas l’attitude des gens. C’est un outil coercitif.
NZZ

 

A l’opposé, le Blick estime, lui, que la nouvelle loi va apporter plus de liberté à des centaines de milliers de citoyens, soit aux 3 à 10% d’homosexuels, de lesbiennes et de bisexuels présents en Suisse qui n’auront plus à supporter l’homophobie. «Aujourd’hui, la plupart des gens ne se soucient pas de savoir qui va au lit avec qui», explique le quotidien populaire zurichois. Le «oui» n’est pas une censure ou une muselière, mais exige seulement «de réfléchir avant de parler – ce qui n’a jamais fait de mal».

Aujourd’hui, la plupart des gens ne se soucient pas de savoir qui va au lit avec qui.
Blick

 

Lui emboîtant le pas, le Tages-Anzeiger juge que «les homosexuels n’ont pas obtenu une protection spéciale avec cette loi, mais un pas de plus en direction de l’égalité». «Aujourd’hui, ils sont menacés et marginalisés». La population a «dit clairement qu’elle ne tolérera plus cela», martèle le journal, qui rappelle que le Conseil national doit bientôt empoigner le projet du «mariage pour tous», prévoyant le mariage au civil pour les homosexuels. «Il y a 80 ans, l’amour entre personnes du même sexe était interdit. Il y a 30 ans, il était restreint. Bientôt, nos descendants se souviendront de l’époque où il était interdit aux couples d’hommes et de femmes de se marier».

Il y a 80 ans, l’amour entre personnes du même sexe était interdit. Il y a 30 ans, il était restreint. Bientôt, nos descendants se souviendront de l’époque où il était interdit aux couples d’hommes et de femmes de se marier.
Tages-Anzeiger
ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
VerdictVotations fédérales: les Suisses rejettent l'initiative sur le logement à 57,1% et acceptent la norme anti-homophobie à 63,1%Votations fédérales: les Suisses rejettent l'initiative sur le logement à 57,1% et acceptent la norme anti-homophobie à 63,1%

Aux urnesVotations fédérales: verdict ce dimanche sur l’homophobie et les logements abordablesVotations fédérales: verdict ce dimanche sur l’homophobie et les logements abordables

DiscriminationVotations du 9 février: les grands partis, sauf l’UDC, veulent des limites claires à l’homophobieVotations du 9 février: les grands partis, sauf l’UDC, veulent des limites claires à l’homophobie

SondageVotations du 9 février: le logement abordable et la norme anti-homophobie bien partis pour l’emporterVotations du 9 février: le logement abordable et la norme anti-homophobie bien partis pour l’emporter

EgalitéVotation du 9 février: jeunesses de tous les partis, sauf de l’UDC, unies contre l’homophobieVotation du 9 février: jeunesses de tous les partis, sauf de l’UDC, unies contre l’homophobie

Top