Parlement valaisan: la reconnaissance vocale fera son entrée en 2013

chargement

Archives sonores La mémorialiste du Parlement valaisan verra son travail facilité par l'entrée en fonction d'un logiciel de reconnaissance vocale dès 2013.

  28.12.2012, 08:56
Alessando Vinciarelli, Mael Guillemot et Jean-Marc Odobez de  l'institut de recherche en intelligence artificielle (Idiap) de Martigny (VS), présentent le fonctionnement du logiciel de reconnaissance vocale qui entrera en fonction au Parlement valaisan en 2013.

La reconnaissance vocale fait son entrée au parlement valaisan dès 2013. La tâche de la mémorialiste s'en trouvera facilitée, sans que le poste ne soit supprimé. Et le projet ouvre la porte à de véritables archives sonores.

L'appellation "Mediaparl" cache deux aspects. Le premier est la mise en place d'un moteur de recherche sur le contenu audio-visuel des sessions parlementaires, explique Daniel Petitjean, responsable du projet. Le second est, à proprement parler, la reconnaissance vocale.

L'aspect technique est mis au point par une équipe de quatre personnes de l'institut de recherche en intelligence artificielle (Idiap) de Martigny (VS). Les premiers tests se sont avérés tout à fait positif. D'ici mars 2013, le moteur de recherche devrait être opérationnel.

Base de données audio

Toutes les retransmissions en direct des sessions parlementaires sur la télévision local Canal 9 passeront à travers ce filtre qui permettra d'indexer les interventions. Il suffira alors de taper un ou plusieurs mots pour que ceux-ci soient retrouvés parmi tous ceux prononcés et que les séquences télévisuelles correspondantes soient affichées à l'écran.

Et à partir de la première session parlementaire de la nouvelle législature en mai, les interventions des députés seront directement transcrites dans un programme de traitement de texte. Les parlementaires pourront littéralement "se voir parler". Les mémoriaux des sessions seront ainsi beaucoup plus rapidement disponibles.

Actuellement une mémorialiste réécoute les bandes sonores des sessions et écrit exhaustivement tout ce qui a été dit. Il faut compter une quarantaine de jours pour une session de cinq demi-journée. Le logiciel de reconnaissance vocale permettra d'effectuer ce travail en une semaine.

Déjà bien fourni

Le logiciel n'arrive pas "nu" au Grand Conseil valaisan, précise M. Petitjean. Il a déjà enregistré des débats de 2006 et 2009 des parlements du Valais, de Vaud, de Fribourg, de Genève, de Neuchâtel, de Bâle-Ville, de Berne, de Soleure et de Zurich. Son vocabulaire est déjà riche de 6,7 millions de mots prononcés en français et 4,3 millions en allemand.

Le dictionnaire actuel comporte 47'645 mots français et 112'787 mots allemand. Le taux de reconnaissance est de 81%, qualifié de "très positif" par M. Petitjean. Et il va encore s'améliorer au fur et à mesure qu'il s'enrichira de nouveaux mots. M. Petitjean espère approcher les 90% de reconnaissance à la fin 2013.

Pour ce faire, les parlementaire seront tous invités à passer un test de voix pour créer une sorte de "voicematon". Il permettra au programme de reconnaître immédiatement l'orateur mais aussi les accents ou même des mots de dialectes.

La langue sera sélectionnée en fonction de l'intervenant car la reconnaissance automatique par le logiciel n'est pas totalement résolue. Les orateurs qui mélangent les deux langues lors de leurs interventions constituent encore un vrai défi. "Nous allons sensibiliser les députés à ce problème", précise M. Petitjean.

Intérêt plus large

Après l'archivage de l'ensemble des mémoriaux l'an dernier, le parlement valaisan entre véritable dans l'ère du numérique. D'autre parlements cantonaux et même le tribunal ont manifesté leur intérêt pour la reconnaissance vocale. Car au-delà de simples mémoriaux de sessions, elle permet aussi de réaliser rapidement des procès verbaux de séances.

Le coût de l'ensemble du projet vocal est évalué à 750'000 francs. L'Etat du Valais prend 20% à sa charge, le reste est financé par la Loterie Romande. Une commercialisation du produit est souhaitée. Ce sera peut-être le cas dès 2014.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IntempériesMétéo: de violents orages se sont abattus sur la Suisse vendredi soirMétéo: de violents orages se sont abattus sur la Suisse vendredi soir

PolitiqueZurich: le conseiller d’Etat Mario Fehr quitte le PS avec effet immédiatZurich: le conseiller d’Etat Mario Fehr quitte le PS avec effet immédiat

Mario Fehr quitte le PS zurichois

Le conseiller d’Etat zurichois Mario Fehr a annoncé vendredi qu’il quittait le PS avec effet immédiat. Il justifie...

  19.06.2021 08:20
Premium

PANDÉMIECoronavirus: l’un des vaccins manque à l’appel, quelle stratégie pour la Suisse?Coronavirus: l’un des vaccins manque à l’appel, quelle stratégie pour la Suisse?

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 18 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du 18 juin

Trop de plomb!Rappel de produits: Migros rappelle une dizaine de produits contenant trop de plombRappel de produits: Migros rappelle une dizaine de produits contenant trop de plomb

Rappel de produits chez Migros

Un excès de plomb a été constaté dans certains produits vendus chez Migros. Le distributeur les a retirés de ses...

  18.06.2021 21:30

Top