Prévention: "se lâcher sans exagérer", la nouvelle campagne contre l'abus d'alcool

chargement

santé La nouvelle campagne de prévention contre l'abus d'alcool de l'Office fédéral de la santé publique met en scène un homme totalement ivre au comportement peu glorieux. L'objectif: sensibiliser le public aux risques de perte de contrôle, de trous de mémoire... et parfois pire.

  01.09.2016, 10:12
L'abus d'alcool a coûté, en 2010, 4,2 milliards de francs à la collectivité publique.

L'Office fédéral de la Santé publique a lancé cette semaine sa nouvelle campagne de prévention de l'alcoolisme, notamment sous la forme d'un nouveau clip. 

On y voit un homme, totalement ivre, au comportement totalement incohérent et qui se transforme peu à peu en un beau jeune homme qui a visiblement, lui, réussi à maîtriser sa consommation, rentrant ainsi chez lui détendu, et avec le sourire. 

 

Au-delà de l'aspect purement sanitaire qui a pu être mis en évidence dans de précédentes campagnes, l'OFSP essaie ici de jouer sur un autre registre: celui de la honte ressentie après avoir eu un comportement gênant lors d'une soirée. Selon un sondage, 36% des filles de 15 qui ont consommé de l'alcool avouent avoir faire quelque chose d'embarrassant alors qu'elles étaient ivres. 25% des garçons interrogés aussi...

"L'alcool change la perception", c'est le titre de cette nouvelle campagne qui vise à faire comprendre à un public essentiellement jeune que, le lendemain, c'est trop tard. Si l'on a été agressif, ridicule, que l'on s'est blessé, que l'on a eu des rapports non protégés ou que l'on ne se souvient plus de rien, il faudra en assumer les conséquences. 

Quelques recommandations

Dans le souci de distinguer une consommation à moindre risque des autres situations, la Commission fédérale pour les problèmes d’alcool a défini une série de repères pour les personnes qui boivent de l’alcool.

- Les hommes adultes en bonne santé ne devraient pas boire plus de deux à maximum trois verres standard d’alcool par jour.
- Les femmes adultes en bonne santé ne devraient pas dépasser un à maximum deux verres par jour.
- Pour tous, une pause d’au moins deux jours sans alcool par semaine est conseillée. Les enfants de moins de 16 ans ne devraient pas boire du tout. Il est vivement recommandé aux femmes enceintes et qui allaitent, aux personnes qui prennent des médicaments ou qui conduisent, d’éviter l’alcool.

1 verre standard = 10 grammes d’alcool pur, soit par exemple 3dl de bière ou 1dl de vin


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RécidiveFribourg: un automobiliste pincé 2 fois en 10 jours avec de l'alcool au volantFribourg: un automobiliste pincé 2 fois en 10 jours avec de l'alcool au volant

sondagePrès d'un Suisse sur cinq reconnaît avoir déjà conduit avec une alcoolémie supérieure à 0,5‰Près d'un Suisse sur cinq reconnaît avoir déjà conduit avec une alcoolémie supérieure à 0,5‰

statistiquesLa consommation d'alcool en Suisse est stable, mais on achète plus de bière et de vin à l'étrangerLa consommation d'alcool en Suisse est stable, mais on achète plus de bière et de vin à l'étranger

Union européenneEconomie: la contrefaçon d'alcool responsable de la perte de 20'000 emplois en EuropeEconomie: la contrefaçon d'alcool responsable de la perte de 20'000 emplois en Europe

Top