22.09.2020, 15:42

Primes maladie 2021: Alain Berset satisfait des hausses «modérées», la FRC appelle à une réforme

chargement
Pour Alain Berset, les primes sont encore en-dessous des coûts réels de la santé. (Archives)

Réactions Le ministre de la santé Alain Berset s’est dit satisfait des hausses «modérées» des primes maladie 2021, tout en précisant que le travail n’est pas terminé. De son côté, la Fédération romande des consommateurs demande une réforme en profondeur du système de santé.

Alain Berset s’est félicité mardi des augmentations «très modérées» des primes d’assurance maladie prévues pour 2021. Les efforts de maîtrise des coûts menés ces dernières années semblent porter leurs fruits, mais le travail n’est pas fini.

A lire aussi : Assurance maladie: la prime moyenne augmentera de 0,5% en 2021

C'est la troisième année de suite que la hausse est faible, a souligné le ministre de la santé devant la presse, se félicitant de «la tendance vers le bas» observée depuis des années. On est désormais bien en dessous de la moyenne observée depuis l’entrée en vigueur de la Lamal (3,7%).

Les chiffres annoncés mardi s’accompagnent de rétrocessions de 211 millions de francs pour les primes perçues en trop par les assureurs, a ajouté M. Berset.

Selon lui, les primes de l’an dernier étaient légèrement en dessous des coûts réels de la santé. Cela devrait encore être le cas cette année et l’année prochaine, a-t-il souligné.

1,5 milliard d’économies

Le chef du Département fédéral de l’intérieur (DFI) a rappelé que les mesures prises ces dernières années ont permis d’économiser 1,5 milliard de francs par an (soit environ 5% des dépenses de la santé): un milliard sur le prix des médicaments et environ 500 millions grâce à la révision des tarifs médicaux.

A lire aussi : Primes maladie: comment faire pour changer d’assurance?

En outre, un paquet de neuf mesures est en cours d’examen par le Parlement et un autre a été mis en consultation. Toutes ces mesures permettraient d’économiser un milliard supplémentaire, a dit M. Berset, espérant que les Chambres suivent le Conseil fédéral dans ses efforts de maîtrise des coûts.

Réserves

Le Conseil fédéral a par ailleurs mis en consultation vendredi une modification d’ordonnance visant à inciter les caisses à procéder à des réductions volontaires de leurs réserves.

Personne ne conteste l’existence de réserves. Mais actuellement elles se montent à onze milliards de francs, cela correspond à quatre mois de dépenses, c’est trop, a souligné le Fribourgeois. Il faut calculer au plus juste l’évolution des coûts.

Nous sommes au bout de ce que nous pouvons faire sans changer la loi.
Alain Berset, conseiller fédéral

«Nous sommes au bout de ce que nous pouvons faire sans changer la loi», a déclaré Alain Berset.

La FMH salue une hausse «modérée»

La Fédération des médecins suisses (FMH) s’est dite satisfaite de la hausse «modérée» des primes maladie 2021. Elle correspond à une faible croissance des coûts, souligne-t-elle.

Malgré cette évolution positive, la charge des primes pour les assurés restera la même, écrit toutefois la FMH mardi. Cette dernière appelle donc à des mesures raisonnables pour l’amortir.

Si l’on veut réduire les coûts, il faut favoriser des soins ambulatoires plus rentables et mettre en œuvre sérieusement le principe de «l’ambulatoire avant l’hospitalisation». Cela passe notamment par la mise en place de bonnes conditions cadre pour le secteur ambulatoire, d’un financement uniforme des services ambulatoires et hospitaliers et d’une tarification correcte des prestations en ambulatoire.

La FRC appelle à une réforme en profondeur du système de santé

La hausse globale des primes est pour la troisième année consécutive moins élevée que par le passé, réagit la Fédération romande des consommateurs (FRC) après l’annonce des primes maladie 2021. Une raison selon elle de se réjouir à court terme, mais «à long terme pas vraiment».

 

 

Les assureurs, les fournisseurs de prestations et l’industrie pharmaceutique ne semblent aucunement enclins à se concerter pour réformer en profondeur le système de santé, au détriment des payeurs de primes, écrit mardi la FRC dans un communiqué. Les différents acteurs du champ de la santé et leur tendance à privilégier la défense de leur intérêt particulier en sont responsables.

Du côté des caisses, les réserves excédentaires ne sont que rarement rendues aux assurés, note la FRC. Et de regretter que la loi ainsi que la modification d’ordonnance mise en consultation vendredi par le Conseil fédéral ne sont pas contraignantes et laissent toute la liberté aux assureurs: ces derniers «peuvent mais ne doivent pas restituer ces excédents».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

A la haussePrimes maladie: comment faire pour changer d’assurance?Primes maladie: comment faire pour changer d’assurance?

SantéAssurance maladie: la prime moyenne augmentera de 0,5% en 2021Assurance maladie: la prime moyenne augmentera de 0,5% en 2021

En discussionCoûts de la santé: les Etats acceptent un projet qui vise à réduire la facture de l’assurance maladieCoûts de la santé: les Etats acceptent un projet qui vise à réduire la facture de l’assurance maladie

TendanceSanté: le coronavirus devrait peser sur la charge de l’assurance-maladieSanté: le coronavirus devrait peser sur la charge de l’assurance-maladie

AssurancesAssurances sociales: hausse modérée des prestations complémentaires en 2019Assurances sociales: hausse modérée des prestations complémentaires en 2019

SantéCoûts de la santé: le financement des réductions de primes doit être amélioréCoûts de la santé: le financement des réductions de primes doit être amélioré

Top