Résidences secondaires: les étrangers achètent moins d'appartements et de maisons

chargement

Résidences secondaires En 2013, les étrangers ont acheté deux fois moins d'appartements et de maisons en Suisse qu'en 2006.

  07.08.2015, 15:15
Un total de 1485 logements ont changé de main en 2006, contre 796 en 2013.

Les résidences secondaires ont moins la cote auprès des étrangers. En 2013, ils ont acheté deux fois moins d'appartements et de maisons en Suisse (796) qu'en 2006. Et 15% de moins qu'en 2012.

Bien que la Lex Koller interdise aux personnes domiciliées à l'étranger d'acquérir des terrains en Suisse, les exceptions sont nombreuses: dix-sept cantons leur permettent, après autorisation, d'acheter une résidence de vacances.

En 2013, les cantons ont délivré nettement moins de permis que les années précédentes: 1159 (1372 en 2012). Les cantons du Valais, du Tessin, de Vaud, des Grisons et de Berne ont été les plus généreux. Mais au final, les intéressés n'ont acheté que 796 logements (990 en 2012), a-t-on appris via le site de l'Office fédéral de la justice, dont les statistiques ont été publiées par la "NZZ am Sonntag."

Jusqu'en 2010, la situation était tout autre. Un total de 1485 logements ont changé de main en 2006. Un an plus tard , quelque 1832 transferts immobiliers ont été inscrits au registre foncier. Selon des experts qui se sont exprimés dans la "NZZ am Sonntag", l'initiative de Franz Weber sur les résidences secondaires, acceptée par le peuple en mars 2012, pourrait être une des raisons de ce ralentissement.

Les Allemands ont acheté en 2013 la plupart des appartements - 181 en tout - suivis des Britanniques et des Belges. Et 32 acheteurs sont issus de pays de l'ancien bloc de l'Est.

Contingents supplémentaires pas utilisés

Le Conseil fédéral a fixé à 1500 par année la limite maximale légale de contingents cantonaux d’autorisations. Un canton peut reporter sur l’année suivante les unités de contingent qu’il n’a pas utilisées durant celle en cours. À fin octobre de la deuxième année, les unités qu’il n’a pas utilisées retournent à la Confédération et peuvent être attribuées à un Autre canton dont le contingent annuel est épuisé.

On ne peut, cependant, lui octroyer que la moitié au plus de son contingent ordinaire. Pour la première fois depuis l’introduction de ces contingents supplémentaires en 1996, aucun canton n’en a fait usage en 2013.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: Moscou ferme ses services non essentiels en pleine flambéeCoronavirus: Moscou ferme ses services non essentiels en pleine flambée

Il s’est passé quoi?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce jeudi 28 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce jeudi 28 octobre

CouacCertificat Covid: la panne résolue après moins de 4 heuresCertificat Covid: la panne résolue après moins de 4 heures

En chiffresDiversité: 7 Suisses sur 10 condamnent les comportements racistesDiversité: 7 Suisses sur 10 condamnent les comportements racistes

dangerALDI rappelle un porte-bébé dorsal défectueuxALDI rappelle un porte-bébé dorsal défectueux

Top