02.06.2019, 08:39

Revue de presse: 1/3 des campings en zone danger, le «Röstigraben» qui se comble à droite ou encore la désunion maternité-emploi au menu de ce dimanche

chargement
Revue de presse: 1/3 des campings en zone danger, le «Röstigraben» qui se comble à droite ou encore la désunion maternité-emploi au menu de ce dimanche

journaux Le risque couru par les campeurs en Suisse, la tentative de rachat des BLS par les CFF, mais aussi le basculement de la Suisse romande à droite sont quelques-uns des thèmes de la presse dominicale.

Voici les titres de ces informations non confirmées à Keystone-ATS.

 

1/3 des campings en zone danger

Le Matin Dimanche: Un tiers des 444 campings de Suisse se trouve en zone de danger, rapportent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung, qui ont analysé les cartes de dangers naturels des 26 cantons. Trente d’entre eux se trouvent même en zone de danger élevé d’avalanches. Rien qu’en Suisse romande, une cinquantaine de campings sont exposés à un risque d’inondation. Le niveau de danger élevé signifie que «les personnes sont en danger à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments» et qu’il faut «s’attendre à des destructions soudaines de bâtiments», précisent les journaux.

 

Tentative de rachat des BLS par les CFF

SonntagsZeitung: Le patron des Chemins de fer fédéraux (CFF), Andreas Meyer, a proposé au Conseil d’Etat bernois de racheter la part des actions que le canton de Berne détient dans les BLS, affirme la SonntagsZeitung. Selon le journal, qui cite des informations recueillies auprès du président du gouvernement bernois, Christoph Neuhaus, M. Meyer a offert entre 50 et 60 millions de francs pour reprendre les actions du canton de Berne, représentant 55% du capital-actions de la compagnie ferroviaire concurrente des CFF. Cette somme était légèrement plus élevée que le cours des actions. L’offre était de nature informelle, précise le journal. Les CFF n’ont pas voulu commenter la réunion. M. Neuhaus a en revanche confirmé la rencontre, soulignant qu’il avait rejeté l’offre. La SonntagsZeitung soupçonne les CFF de vouloir éliminer la concurrence, après que l’Office fédéral des transports (OFT) a octroyé l’année dernière aux BLS deux concessions pour le trafic des grandes lignes.

 

Le «Röstigraben» se comble à droite

NZZ am Sonntag: La Suisse romande et la Suisse alémanique se rapprochent politiquement, révèle la NZZ am Sonntag, se référant à une analyse de 266 votations entre 1990 et novembre 2018 par l’institut de recherche Sotomo. Ce rapprochement s’explique principalement par le fait que la partie francophone de la Suisse s’est déplacée vers la droite de l’échiquier politique au cours des scrutins de ces dernières années. La partie germanophone n’a, elle, pas bougé. Le «Röstigraben» s’est ouvert en 1992 avec le non à l’adhésion de la Suisse à l’Espace économique européen (EEE), explique dans le journal le politologue Michael Hermann, directeur de Sotomo. La Suisse romande a ensuite poursuivi son déplacement à gauche avec l’arrêt des vols long-courriers au départ de Genève par Swissair en 1996 et la hausse du chômage à la même époque. Les Romands, ajoute M. Hermann, se sentaient alors dominés politiquement et économiquement par les Alémaniques. Avec la reprise économique dans l’arc lémanique et le succès de l’EPFL, la confiance est revenue en Suisse occidentale, souligne-t-il.

 

Passeports suisses falsifiés?

SonntagsZeitung: L’entreprise lituanienne chargée d’imprimer certains documents du passeport suisse et sa société mère sont soupçonnées d’avoir corrompu des fonctionnaires dans plusieurs pays et d’avoir falsifié des passeports, rapporte la SonntagsZeitung. Les vignettes de visa suisses sont concernées. La Confédération helvétique a décidé de lui retirer le mandat. L’entreprise lituanienne avait été préférée à sa rivale bernoise Orell Füssli, qui imprime les billets de banque suisses.

 

Coûts de la santé: rencontres improductives

SonntagsBlick: Les discussions secrètes sur la réduction des coûts dans le secteur de la santé, regroupant des représentants des directeurs cantonaux de la santé, des associations des assureurs Santésuisse et Curafutura, ainsi que des organisations des hôpitaux H+ et de médecins FMH, ont échoué, écrit le SonntagsBlick. Les participants se sont réunis six fois au total, mais à la fin, ils passaient plus de temps à cacher les rencontres qu’à trouver des solutions. De plus, les mesures avancées étaient similaires à celles déjà proposées par la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national.

 

Maternité et emploi ne font pas bon ménage

NZZ am Sonntag: Une femme sur sept perd son emploi en Suisse à cause de la maternité, indique la NZZ am Sonntag citant une étude du bureau d’études de politique du travail et de politique sociale BASS. Selon l’enquête menée pour le compte de la Confédération helvétique, 15% des femmes ont pris une pause forcée après avoir accouché. La raison invoquée dans trois quarts des cas d’arrêt de travail était le licenciement ou l’impossibilité de réduire le temps de travail. Un quart a pour sa part dû renoncer temporairement à travailler en raison d’un manque de places dans les crèches ou d’autres problèmes. L’étude représentative a été menée auprès de 3000 femmes en congé maternité.

 

Délits de faciès courants dans la police

SonntagsBlick: Les contrôles de police racistes sont une pratique très répandue en Suisse, révèle le SonntagsBlick, se référant à une étude qui s’est penchée sur la question de savoir si les forces de l’ordre contrôlaient certaines personnes uniquement sur la base de la couleur de peau ou de leur origine ethnique. Si l’enquête ne donne pas de chiffres sur l’ampleur réelle de la discrimination, elle cite des dizaines de rapports de victimes. Les jeunes hommes à la peau foncée sont les plus ciblés. «Le profilage racial n’a pas sa place chez nous», se défend dans le journal la fédération suisse des fonctionnaires de police (FSPP). Mais, reconnaît-elle, il peut y avoir des cas individuels, car les policiers sont «des êtres humains».

 

L’abonnement général touristique en question

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: Le litige portant sur la reconnaissance de l’abonnement général (AG) touristique par les chemins de fer de montagne a été réglé, indiquent Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Les compagnies ferroviaires du Stanserhorn, du Brunni et du Schilthorn ne seront plus autorisées à accepter l’abonnement. La grande majorité des 250 entreprises de la communauté tarifaire de l’Union suisse des transports publics a approuvé une modification de la convention en ce sens. Les transporteurs de montagne ne pourront désormais reconnaître l’abonnement général pour les vacanciers que s’ils acceptent aussi l’AG normal.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

A la uneRevue de presse: espions chinois, qualité du sperme ou impôts face à la justice...les principaux titres de ce dimancheRevue de presse: espions chinois, qualité du sperme ou impôts face à la justice...les principaux titres de ce dimanche

La revue de presse du dimanche 26 mai

Outre la renégociation souhaitée de certains points de l'accord-cadre avec l'UE, la presse dominicale s'est penchée sur...

  26.05.2019 08:35

MédiasRevue de presse: les faux abonnés d'Instagram, Ueli Maurer et la protection civile au menu de ce dimancheRevue de presse: les faux abonnés d'Instagram, Ueli Maurer et la protection civile au menu de ce dimanche

A la UneRevue de presse: rencontres informelles, refuges pour femmes ou cellule néonazi...les principaux titres de ce dimancheRevue de presse: rencontres informelles, refuges pour femmes ou cellule néonazi...les principaux titres de ce dimanche

Top