Revue de presse: adhésion à l'UE, vaccins anti-Covid, initiative UDC contre la SSR,… les titres de ce dimanche

chargement

journaux L’accord-cadre entre la Suisse et l’Union européenne (UE) fait encore les titres de la presse dominicale. Le coronavirus est également un thème largement abordé. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS.

 06.06.2021, 08:49
On fait pour vous le tour des principales nouvelles dévoilées par les journaux dominicaux.

«L’adhésion (à l’UE) est la meilleure option»

SonntagsZeitung/Le Matin Dimanche: La direction du PS veut forcer le Conseil fédéral à ouvrir les négociations d’adhésion à l’UE, rapporte la SonntagsZeitung. Le groupe parlementaire socialiste discutera mardi d’une proposition de Fabian Molina (PS/ZH), qui a de fortes chances d’être adoptée. Aussi bien la direction du groupe parlementaire que celle du parti la soutiennent, déclare dans le journal le chef du groupe parlementaire Roger Nordmann. «Nous devons maintenant briser le tabou autour de l’adhésion», ajoute-t-il. «L’adhésion est la meilleure option sur le plan démocratique et de la souveraineté», selon lui. Si les socialistes sont conscients que la demande d’adhésion risque de rencontrer une forte opposition au Parlement, ils veulent avant tout que le Conseil fédéral se positionne face à la demande d’adhésion.

Dans Le Matin Dimanche, la coprésidente du PS, Mattea Meyer, estime qu’une «troisième voie critique et proeuropéenne» est possible «entre les isolationnistes et les fans absolus de l’accord-cadre». «Nous devons montrer que nous sommes prêts à apporter notre contribution à la construction européenne, avec le milliard de cohésion, mais aussi en participant au 'Green New Deal', en arrêtant le dumping fiscal, en faisant notre part en matière d’accueil des réfugiés», ajoute-t-elle.

 

Mort de l’accord-cadre, les premières victimes économiques

NZZ am Sonntag/SonntagsZeitung: La rupture des négociations par la Suisse sur l’accord-cadre avec l’Union européenne (UE) a fait ses premières victimes dans l’économie suisse, écrivent la NZZ am Sonntag et la SonntagsZeitung. Plusieurs entreprises médicales ne peuvent plus exporter leurs marchandises vers l’UE. Leurs produits certifiés en Suisse ne sont plus reconnus dans l’UE et les entreprises européennes les ont refusés cette semaine par crainte d’enfreindre les règles européennes. Une des sociétés touchées est MPS-Precimed à Bienne (BE), qui emploie 45 personnes et fabrique des forets à os et des fraiseuses de haute précision. Selon son directeur Rudolf Eggen, l’entreprise a perdu environ un tiers de ses affaires du jour au lendemain, soit plusieurs millions de francs. L’organisme de certification suisse SQS estimait que ses certificats resteraient valables dans l’UE pendant une période transitoire jusqu’en 2024. Le Secrétariat d’État à l’économie a entamé des discussions avec Bruxelles sur ce dossier.

 

Coronavirus: les effets secondaires des vaccins

Le Matin Dimanche: Les effets secondaires des vaccins anti-Covid-19 touchent beaucoup de personnes, révèle Le Matin Dimanche. Parmi les plus classiques figurent les réactions au point d’injection, la fatigue, les maux de tête, les douleurs musculaires, les frissons et la fièvre. Une personne sur dix souffre de fièvre après la première dose et une ou deux sur dix après la deuxième, indique dans le journal Blaise Genton, responsable médical de la campagne vaudoise de vaccination. Parmi les cas particuliers, un effet secondaire est spécifique aux vaccins contre le coronavirus: des rougeurs et des gonflements sur le bras dans lequel le produit a été injecté. Ce phénomène concernerait environ huit personnes sur 1000 après la première dose et deux sur 1000 après la seconde. Parmi les cas plus graves, un effet secondaire a été démontré, précise Blaise Genton: le choc anaphylactique. Ces accidents ne concernent pas plus d’un individu sur 300’000. Le journal recense encore des cas bizarres, comme la trace d’un ancien vaccin qui enfle après l’injection de dose anti-coronavirus.

 

Port du masque à l’école: vers une suppression

SonntagsZeitung: Le Conseil fédéral prévoit d’assouplir l’obligation du port du masque pour les élèves des gymnases et des écoles professionnelles, au moins à l’extérieur des bâtiments, indique la SonntagsZeitung. La mesure doit être mise en consultation dans le cadre de la prochaine étape d’ouverture, a indiqué au journal un porte-parole de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). La consultation est prévue le 11 juin. L’obligation de porter un masque dans les écoles primaires a déjà été abandonnée dans de nombreux cantons. Mais au niveau du secondaire II, c’est l’ordonnance fédérale sur le Coronavirus qui s’applique. L’association suisse des directeurs d’écoles est favorable à la suppression des masques obligatoires à l’extérieur.

 

Biden-Poutine à Genève: forces aériennes en alerte

NZZ am Sonntag: L’espace aérien au-dessus de Genève sera en grande partie fermé lors de la rencontre au sommet le 16 juin entre le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine, affirme la NZZ am Sonntag. L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) met au point les détails de la fermeture avec les forces aériennes suisses, le contrôleur aérien Skyguide et plusieurs agences fédérales. Selon l’OFAC, il s’agit d’un «processus établi, analogue à celui du Forum économique mondial» de Davos. Les forces de sécurité ont inspecté ces derniers jours la plage des Eaux-Vives à Genève pour y installer éventuellement des équipements antiaériens, indique le journal. Le Conseil fédéral doit décider d’un déploiement officiel de l’armée la semaine prochaine. De son côté, la police cantonale genevoise loue plusieurs véhicules blindés à l’armée suisse.

 

Initiative UDC contre la SSR

SonntagsBlick: Trois ans après l’échec de «No Billag», l’UDC veut lancer une nouvelle initiative populaire contre la radio et la télévision publique SSR. Les premières discussions ont eu lieu au sein du comité de direction du parti, déclare le conseiller national Thomas Matter (UDC/ZH) au SonntagsBlick. L’UDC reproche à la SSR de ne pas traiter les sujets politiques de manière équilibrée, mais de manière «gauchiste». Le parti nationalo-conservateur envisage deux angles d’attaque pour son initiative. Le premier viserait une réduction de la redevance annuelle de radio et de télévision pour les ménages privés, qui passerait de 365 à 200 francs, alors que le deuxième s’attaquerait à la composition des rédactions et de la direction.

 

Passer de l’auto au rail et au bus

NZZ am Sonntag: La Confédération suisse souhaite faire passer davantage d’automobilistes vers les transports publics et doubler la part de marché des trains et des bus d’ici à 2050, affirme la «NZZ am Sonntag», qui se réfère à des documents de l’Office fédéral des transports (OFT). Les Suisses feraient ainsi en train ou en bus plus de 40% de l’ensemble des kilomètres parcourus en une année dans le pays, contre 21% actuellement. Le même but est prévu pour le transport de marchandises. Le Conseil fédéral a fixé comme objectif de ne plus émettre de gaz à effet de serre d’ici à 2050. Or, les Suisses effectuent encore près de 80% de leurs déplacements en voiture privée ou à moto. Le plan d’expansion des chemins de fer pour 2035 s’avère en outre plus cher que prévu. Selon la dernière planification, les 200 projets approuvés par le Parlement nécessiteraient 14,1 milliards de francs, soit 1,2 milliard de plus que prévu.

 

Friedrich Dürrenmatt sur écoutes

SonntagsZeitung: Les services secrets suisses ont surveillé l’écrivain suisse Friedrich Dürrenmatt (1921-1990) pendant près de cinquante ans, assure la SonntagsZeitung, qui publie le dossier secret et 17 fiches sur le dramaturge, essayiste, dessinateur et peintre d’origine bernoise. Des fonctionnaires ont mis Friedrich Dürrenmatt sur écoute à plusieurs reprises durant la guerre froide et ont noté ses maladies et ses engagements politiques. Dans une interview de 1966, l’écrivain avait averti que la Suisse risquait de devenir «un État policier avec une façade démocratique». Il ajoutait: «N’importe quel âne qui pense avoir une autorité officielle peut me mettre sur écoute». La police fédérale suisse a recueilli des informations sur quelque 800’000 personnes pendant la guerre froide, principalement celles ayant des contacts avec des groupes de gauche ou ayant voyagé dans des pays socialistes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

A la uneRevue de presse: accord-cadre, télétravail, génération Z… les titres de ce dimancheRevue de presse: accord-cadre, télétravail, génération Z… les titres de ce dimanche

MédiasRevue de presse: vaccination des seniors, accord-cadre et somnifères… les titres de ce dimancheRevue de presse: vaccination des seniors, accord-cadre et somnifères… les titres de ce dimanche

Quoi de neuf?Revue de presse: vaccination des ados, effets secondaires graves, Credit Suisse… les titres de ce dimancheRevue de presse: vaccination des ados, effets secondaires graves, Credit Suisse… les titres de ce dimanche

Quoi de neuf?Revue de presse: prêts Covid, vols de rapatriement impayés et coûts des voitures électriques… les titres de ce dimancheRevue de presse: prêts Covid, vols de rapatriement impayés et coûts des voitures électriques… les titres de ce dimanche

Top