Revue de presse: pression des hôteliers, accord-cadre avec l’UE, loi CO2… les titres de ce dimanche

chargement

Quoi de neuf? Le coronavirus fait toujours et encore les titres de la presse dominicale. L’accord-cadre avec l’Union européenne et la loi CO2 font aussi partie des thèmes abordés.

 02.05.2021, 09:19
La presse dominicale revient sur quelques sujets forts de ces derniers jours.

Tout le Conseil fédéral vacciné

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est fait vacciner contre le Covid-19, rapporte la SonntagsZeitung. Dans le journal, le département de la ministre indique qu’elle tenait à ce que les groupes à risque aient d’abord la possibilité de se faire vacciner, ce qui est désormais le cas. C’est pourquoi Mme Sommaruga s’est fait vacciner récemment, précise son département. Selon des informations non confirmées, tous les membres du Conseil fédéral seraient désormais vaccinés, indique le journal alémanique. Le Matin Dimanche rapporte pour sa part que les jeunes se sont rués sur la vaccination dans le canton de Vaud. Sur les 100’000 personnes qui se sont inscrites entre lundi midi et mardi soir presque deux tiers (63%) ont moins de 30 ans, 16% ont entre 30 et 39 ans et 16% entre 40 et 49 ans.

La Suisse ne finance pas l’extension de Lonza

La Suisse ne participe pas aux investissements visant à étendre la production de vaccins à Viège. «Non, la Suisse ne participe pas à l’extension de la production chez Lonza», assure un porte-parole du Département fédéral de l’intérieur, cité dans la SonntagsZeitung. Lonza et la Confédération sont cependant toujours en discussions, a-t-il précisé. Jeudi, Lonza et Moderna ont signé un nouvel accord pour la mise en place de trois nouvelles lignes de production et doubler de la sorte les substances destinées à la fabrication du vaccin contre la Covid-19 à Viège. La Suisse avait déjà refusé d’investir dans la production de vaccins il y a un an, ce qui avait entraîné une controverse publique de plusieurs semaines. La Confédération aide toutefois Lonza à remédier à sa pénurie de personnel. L’entreprise recherche actuellement une centaine de spécialistes en biotechnologie pour son site de Viège. Un manque de personnel a récemment ralenti la production.

Premier certificat Covid lancé

La Fédération des médecins suisses (FMH) et la faîtière des pharmaciens PharmaSuisse lancent leur propre certificat Covid pour les personnes vaccinées, guéries ou testées négatives, rapporte la NZZ am Sonntag. «Attendre la Confédération risque d’être très coûteux pour tout le monde», indique la présidente de PharmaSuisse Martine Ruggli, citée dans le journal. Et d’ajouter: «Nous serons prêts au plus tard dans un mois». Le Conseil fédéral a annoncé qu’à partir de juin, il y aura des privilèges pour les personnes vaccinées, guéries du Covid-19 ou testées négatives. Mais les deux faîtières craignent des retards dans le projet fédéral. Avec leur certificat, les données seront stockées localement. Le certificat ne sera stocké que sur le téléphone portable des clients ou imprimé sur papier.

Pression de l’hôtellerie sur le Conseil fédéral

L’industrie hôtelière fait pression sur le Conseil fédéral avec une liste de revendications, élaborées par Hotelleriesuisse et dont la NZZ am Sonntag se fait l’écho. Ils demandent notamment la réouverture des restaurants et des espaces intérieurs dès le 26 mai. «Nous voulons faire comprendre au Conseil fédéral que notre modèle d’affaires ne repose pas que sur des nuitées et des petits-déjeuners», indique Andreas Züllig, président d’Hotelleriesuisse et hôtelier à Lenzerheide (GR). Les événements, les congrès ou les mariages avec des visiteurs extérieurs ne sont pas possibles jusqu’à présent. La liste des revendications comprend d’autres points susceptibles de donner lieu à des discussions. Les hôteliers veulent notamment que l’obligation de porter le masque sur les terrasses soit supprimée et que l’aide pour les cas de rigueur soit prolongée jusqu’à la fin de l’année pour la branche. Les hôteliers présenteront leurs revendications au Conseil fédéral mercredi prochain lors d’un sommet sur le tourisme.

Un été comme en Israël

Des experts suisses s’attendent à une normalisation significative de la situation en été grâce à la vaccination. «Si 50% de la population reçoit deux doses de vaccin, alors il y aura un été en Suisse comme en Israël», estime dans le SonntagsBlick Steve Pascolo, immunologiste à l’Université de Zurich. En Israël, où plus de la moitié de la population est entièrement vaccinée, le nombre de cas a chuté drastiquement. La Suisse a misé sur les mêmes vaccins. Sai Reddy, immunologiste à l’EPFZ, partage cet avis : «Les vaccins à ARNm sont clairement plus efficaces contre les mutations. Ce sera un très bon été.» Le président des médecins cantonaux, Rudolf Hauri, en est également convaincu: «Nous verrons une normalisation significative lorsque la moitié de la population sera vaccinée.» Pfizer et Moderna prévoient une vaccination supplémentaire en automne, qui tiendra compte des dernières mutations. «La Suisse devrait également chercher à acquérir ce rappel», estime M. Reddy.

Adapter les lois suisses à celles de l’UE

Compte tenu de l’éventuel échec de l’accord-cadre, le Département de la justice examine où la Suisse pourrait aligner volontairement et unilatéralement sa réglementation à celle de l’Union européenne, rapporte la NZZ am Sonntag. Selon le journal, une analyse des différences juridiques entre la Suisse et l’UE doit être faite d’ici le 19 mai. Le projet navigue dans l’administration sous le terme «Stabilex», un nom qui suggère l’objectif du Conseil fédéral: stabiliser la voie bilatérale après le retrait de l’accord-cadre. En adaptant autant que possible ses lois à celles de l’UE, la Suisse réduirait la portée d’éventuelles piques de Bruxelles. En même temps, elle montrerait qu’elle est toujours intéressée à poursuivre fructueusement la voie bilatérale et adhérerait autant que possible aux règles du marché intérieur de l’UE, même sans accord-cadre et sans l’autorité de la Cour européenne de justice.

La loi CO2 touchera surtout les hauts revenus

La nouvelle loi sur le CO2, soumise au peuple en juin, touchera principalement les hauts revenus peu sensibilisés à l’environnement et non les simples travailleurs et la population rurale, comme le disent les opposants, selon une étude dont la SonntagsZeitung se fait l’écho. Une riche famille de quatre personnes qui prend l’avion chaque année, vit dans une grande villa mal isolée et possède deux voitures chères devra supporter des coûts supplémentaires de 2200 francs, selon l’étude. Une famille moins aisée n’aurait à supporter que 460 francs de coûts supplémentaires, même si elle possède une voiture et que sa petite maison est également mal isolée. L’étude conclut que la taxe sur le CO2 serait donc sociale et relève que les prélèvements sur le fioul domestique sont beaucoup plus importants que les prélèvements sur l’essence et le diesel.

Pénurie d’arbres pour combattre les îlots de chaleur

De plus en plus de villes, en Suisse comme en Europe, veulent planter des arbres pour rafraîchir l’atmosphère face aux canicules. Face à cette demande croissante, les arbres pourraient bientôt manquer, rapporte Le Matin Dimanche. «Nous nous trouvons clairement face à une situation de pénurie, surtout pour les essences et les dimensions les plus recherchées», relève Vincent Compagnon, directeur des Pépinières genevoises, cité dans le journal. Conséquence: les arbres sont vendus de plus en plus jeunes. Le pépiniériste cite l’exemple de l’érable champêtre dont la demande est «tellement forte que l’on n’en trouve quasi plus aucun de plus de 10 ans sur le marché». Du côté des villes romandes, le problème ne se fait pas encore trop sentir pour l’instant. Genève indique parvenir à satisfaire une grande majorité de ses besoins tandis qu’à Lausanne «ce n’est pas un sujet problématique aujourd’hui».

La victime du karting retire son appel

La jeune femme qui avait été grièvement blessée lors d’un accident de karting au «Fun Planet» de Rennaz (VD) en 2013 a finalement accepté l’offre faite par le centre de loisirs et touchera 50’000 francs, rapporte Le Matin Dimanche. Elle vient de retirer l’appel qu’elle avait interjeté contre l’acquittement des quatre coaccusés, prononcé en juin dernier. Cité dans le journal, l’avocat de la directrice de l’établissement Pierre-Alain Schmidt précise que ce «geste» est versé «à bien plaire» et «sans reconnaissance d’aucune responsabilité».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JOURNAUXRevue de presse: certificat Covid, plan B pour l’accord-cadre avec l’UE, concurrence fiscale intercantonale,… les titres de ce dimancheRevue de presse: certificat Covid, plan B pour l’accord-cadre avec l’UE, concurrence fiscale intercantonale,… les titres de ce dimanche

MédiasRevue de presse: accord-cadre, piétons vulnérables et discriminations… les titres de ce dimancheRevue de presse: accord-cadre, piétons vulnérables et discriminations… les titres de ce dimanche

Quoi de neuf?Revue de presse: tests PCR périmés, souffrance des ados, pollution des lacs… les titres de ce dimancheRevue de presse: tests PCR périmés, souffrance des ados, pollution des lacs… les titres de ce dimanche

A la uneRevue de presse: passeport vaccinal, app de traçage, accord-cadre… les titres de ce dimancheRevue de presse: passeport vaccinal, app de traçage, accord-cadre… les titres de ce dimanche

Quoi de neuf?Revue de presse: précarité des étudiants, tenues pour soldates et gestion de la crise… les titres de ce dimancheRevue de presse: précarité des étudiants, tenues pour soldates et gestion de la crise… les titres de ce dimanche

Top