22.09.2019, 08:55

Revue de presse: un directeur surveillé, un congé paternité trop court, des biens fonciers à l’abandon… les titres de ce dimanche

chargement
On fait pour vous le tour des principales nouvelles dévoilées par les journaux dominicaux. (illustration)

Médias Le bilan de Michael Lauber à la tête du MPC, une médiation suisse entre Etats-Unis et Iran, mais aussi une affaire de surveillance par Credit Suisse d’un ex-employé font les titres de la presse dominicale. Voici un aperçu de ces informations non confirmées à l’agence Keystone-ATS.

Un bilan médiocre

Le Matin Dimanche: Le bilan de Michael Lauber à la tête du ministère public de la Confédération (MPC) depuis 2012 est médiocre, estime Le Matin Dimanche, qui a analysé 46 affaires, les plus graves, s’étalant de 2013 à 2019 et amenées devant les tribunaux. Selon le journal, les peines prononcées sont restées légères, avec moins de 4 ans de prison en moyenne. Les enquêtes dans le domaine économique sont, quant à elles, souvent très longues, durant en moyenne plus de 6 ans. Le MPC a en outre obtenu peu de résultats dans les affaires qui attirent l’attention du public, notamment dans les enquêtes sur la corruption à la FIFA. Le journal reconnaît toutefois que son analyse est partielle, car elle ne prend pas en compte les 4000 ordonnances pénales rendues ou la centaine de mises en accusation. Le MPC estime que le bilan du journal ne reflète pas correctement l’ampleur du travail accompli. «Les classements ou les non-entrées en matière ne peuvent nullement être vus comme des échecs», souligne-t-il. M. Lauber, sur la sellette pour la gestion de plusieurs dossiers, saura mercredi s’il est réélu par l’Assemblée fédérale pour un troisième mandat au poste de procureur général de la Confédération.

SonntagsZeitung: Deux présidents de chambres judiciaires du Tribunal pénal fédéral (TPF), impliqués dans plusieurs décisions controversées sur le procureur général de la Confédération Michael Lauber, ont perdu leur fonction dirigeante lors d’élections internes, rapporte la SonntagsZeitung. Ils ne siègent désormais plus que comme juges ordinaires à Bellinzone (TI). D’après le journal, des manquements dans la gestion seraient à la base d’une des décisions. L’un des juges rétrogradés explique dans le journal que la mesure n’a rien à voir avec l’affaire Lauber. Selon lui, il avait critiqué le tribunal pour ne pas avoir pris en compte la diversité politique lors de la nomination de la commission administrative du TPF. L’autre magistrat, une femme, affirme qu’elle a été démise de ses fonctions de présidente en raison de son engagement pour l’indépendance de la chambre d’appel, indépendance qui avait été rendue plus difficile par la direction du TPF.

 

Vers une guerre au Moyen-Orient?

NZZ am Sonntag: Le ministre suisse des affaires étrangères Ignazio Cassis s’inquiète dans la NZZ am Sonntag d’un risque de guerre au Moyen-Orient après l’attaque contre des sites pétroliers saoudiens, dont est accusé l’Iran. «Il suffit de peu pour que quelque chose de dangereux se passe», déclare-t-il. Selon M. Cassis, la Suisse, qui représente diplomatiquement les Etats-Unis et l’Iran, a entamé une médiation entre Washington et Téhéran. «Je ne peux pas entrer dans les détails, mais nous sommes actifs sur le plan technique et politique […] nous offrons nos bons services», explique le PLR tessinois de 58 ans. Il dit être intervenu directement en tant qu’intermédiaire entre les chefs de la diplomatie américaine et iranienne, notamment «une fois un samedi à la maison par téléphone».

 

Un ancien directeur surveillé

SonntagsZeitung/SonntagsBlick: Credit Suisse a fait surveiller son ancien directeur de la gestion de fortune internationale, Iqbal Khan, débauché par son rival bancaire suisse UBS, relatent la SonntagsZeitung et le SonntagsBlick. M. Khan, qui circulait mercredi à Zurich au volant de sa voiture avec sa femme, a été suivi par trois hommes roulant à bord d’un autre véhicule. Le banquier de 43 ans les a remarqués et les a filmés ou photographiés, selon des versions divergentes des journaux. Une dispute a ensuite éclaté quand les trois hommes ont essayé de s’emparer de son téléphone portable. Ces derniers ont réussi à s’enfuir, mais ont été retrouvés et arrêtés par la police. Selon leurs déclarations à la police, les trois hommes ont été engagés par Credit Suisse pour surveiller M. Khan, le numéro deux du secteur bancaire suisse voulant savoir si son ancien employé essayait de convaincre d’autres salariés de Credit Suisse de passer chez UBS. Credit Suisse a déclaré aux journaux qu’il s’agissait d’une «affaire privée» et n’a pas voulu faire de commentaires. M. Khan doit codiriger l’importante activité de gestion de fortune d’UBS à partir du 1er octobre.

 

Des biens immobiliers à l’abandon

SonntagsZeitung: Des milliers de biens fonciers de l’armée suisse sont laissés à l’abandon, rapporte la SonntagsZeitung, qui se réfère à une enquête interne d’armasuisse Immobilier, le gestionnaire de l’immobilier de l’armée suisse. Plus de 70% des 4500 sites militaires en service actuellement ont besoin d’être rénovés. Onze pour cent des bâtiments militaires, dont la valeur à neuf atteignait 2,3 milliards de francs au total, ont été tellement mal entretenus qu’ils doivent être démolis et reconstruits. «Il faut s’attendre à une multiplication des fermetures de bâtiments», est-il écrit dans le document. Des accidents et des dommages corporels sont en outre possibles dans certains immeubles, précise le texte. Selon un rapport du contrôle fédéral des finances, des travaux d’entretien de 480 millions de francs par année sont nécessaires jusqu’en 2035 au moins pour arrêter une perte de valeur.

 

Paternité: deux semaines, pas suffisant

SonntagsBlick: Le congé paternité de deux semaines, accepté par le Parlement il y a une dizaine de jours, n’est pas suffisant pour une majorité de Suisses, révèle un sondage de l’institut d’enquêtes d’opinion Marketagent Switzerland, dont le SonntagsBlick se fait l’écho. Vingt-neuf pour cent des personnes interrogées se prononcent pour quatre semaines de congé paternité. Un quart penche pour le modèle du congé parental proposé par la gauche. Celui-ci veut remplacer le congé maternité existant par un congé de 14 semaines pour le père et la mère. Les parents pourraient en outre se partager dix semaines supplémentaires. Dix-huit autres pour cent des sondés sont favorables à un congé paternité plus long que les deux semaines votées, mais ne savaient pas quelle option ils préféraient.

 

Payer son billet après le trajet

NZZ am Sonntag: Les entreprises de transports publics suisses vont introduire définitivement la commande automatique de billet par le biais d’applications de téléphone mobile, affirme la NZZ am Sonntag. Les applications Lezzgo et FAIRTIQ, testées depuis deux ans, offrent la possibilité de voyager avec un billet qui est payé plus tard en fonction de la distance parcourue. «Le nombre de billets vendus par FAIRTIQ a été multiplié par douze en deux ans», déclare dans le journal Gian-Mattia Schucan, le créateur de l’application. Cette dernière est utilisée par 21 compagnies ferroviaires, dont les CFF. Les BLS vendent 11% de tous leurs billets via l’application concurrente Lezzgo, indique pour sa part un porte-parole de la compagnie ferroviaire bernoise.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

A la uneRevue de presse: interdiction des pesticides, convoi de chlore ou avions de combat… les titres de ce dimancheRevue de presse: interdiction des pesticides, convoi de chlore ou avions de combat… les titres de ce dimanche

journauxRevue de presse: CFF et grogne des politiciens, avions de combats et lobbyisme, juteux mandats extraparlementaires,... les titres de ce dimancheRevue de presse: CFF et grogne des politiciens, avions de combats et lobbyisme, juteux mandats extraparlementaires,... les titres de ce dimanche

Revue de presse dominicale

Les suites de la démission du patron des CFF, les juteux mandats extraparlementaires ou encore le lobbyisme des...

  08.09.2019 08:50

MédiasRevue de presse: vie des élus à Berne, affaire CarPostal et braquages de fourgons… les titres de ce dimancheRevue de presse: vie des élus à Berne, affaire CarPostal et braquages de fourgons… les titres de ce dimanche

Top