07.01.2019, 16:30

Santé: 41'151 consultations liées aux intoxications en 2018, un chiffre en hausse

chargement
Parmi les demandes, 93 % étaient le résultat d’une exposition à une substance toxique, tandis que 7 % étaient de nature préventive. (illustration)

Santé 41'151 consultations ont été fournies par Tox Info Suisse en 2018. Les enfants ont été les principaux concernés par les intoxications. Les chiens se montrent eux aussi particulièrement vulnérables.

Tox Info Suisse a l'an dernier fourni 41'151 consultations liées aux intoxications. Cela représente environ 800 consultations de plus que l'année précédente.

Cette augmentation de 2,1 % par rapport à 2017 correspond à la tendance des dernières années, annonce Tox Info Suisse dans un communiqué lundi. Parmi ces demandes, 93 % étaient le résultat d’une exposition à une substance toxique, tandis que 7 % étaient de nature préventive.

Dans deux tiers des cas, les consultations se sont faites directement avec les personnes concernées ou un membre de leur entourage. Dans les autres cas, il s’agissait de professionnels de la santé ou d’institutions et organisations à la recherche d’informations spécifiques relatives à l'évaluation du risque et aux mesures à prendre dans les cas d’intoxications aiguës.

Les enfants ont été les principaux concernés (55 %), dont 85 % en âge préscolaire. Les médicaments, les produits ménagers et les plantes ont été la cause de 70 % de tous les cas d’intoxication. Chez les enfants, il s'agissait d'intoxications accidentelles, tandis que les intoxications chez les adultes étaient principalement volontaires, pour la plupart des tentatives de suicide (65 %) et des abus de substances (15 %).

Chiens vulnérables

Ces dernières années, Tox Info Suisse a observé une augmentation régulière du nombre de questions liées aux intoxications chez les animaux (2180), particulièrement chez les chiens (1630) et les chats (409), mais également chez les chevaux et les poneys (60), chez les lièvres et les lapins (35), chez les moutons et les chèvres (15).

Les demandes de renseignements concernant les autres espèces animales étaient plus rares. Dans un peu plus de la moitié des cas, les propriétaires des animaux ont demandé conseil et, dans les cas restants, Tox Info a fourni des informations aux vétérinaires. Les chiffres montrent que les chiens sont particulièrement vulnérables, car ils ont tendance à dévorer tout ce qu’ils trouvent.

La consultation téléphonique d’urgence au numéro 145 ainsi que l‘application Tox Info sont à disposition du public et des professionnels de la santé jour et nuit.

ATS

Top