25.05.2020, 00:01

Santé mentale: le déconfinement engendre un sentiment de «libération avec sursis»

Premium
chargement
Pour Pierre Vallon, cette pandémie représente l’événement le plus marquant pour notre génération.

Interview Le semi-confinement va laisser des traces psychologiques au sein de la population. Selon le psychiatre Pierre Vallon, l’assouplissement en cours engendre un sentiment de «libération avec sursis», car le danger est toujours présent.

Un récent sondage de l’Université de Bâle, mené auprès de 10 000 personnes, montre une hausse marquée des syndromes dépressifs parmi les répondants. Quels effets psychologiques le semi-confinement a-t-il eus sur la population? Entretien avec Pierre Vallon, psychiatre et président de la Fédération suisse des médecins psychiatres-psychothérapeutes.

Quelles peuvent être les conséquences psychologiques du semi-confinement à court terme pour la population?

Paradoxalement, il me semble plus facile d’être confiné que semi-confiné. Dans le premier...

À lire aussi...

AgitationPlusieurs manifestations anti-confinement disperséesPlusieurs manifestations anti-confinement dispersées

MécontentementSuisse alémanique: des centaines de personnes dans la rue contre le confinementSuisse alémanique: des centaines de personnes dans la rue contre le confinement

PandémieCoronavirus: un Suisse sur deux davantage stressé durant le confinementCoronavirus: un Suisse sur deux davantage stressé durant le confinement

PandémieCoronavirus: la Suède mise sur le confinement volontaireCoronavirus: la Suède mise sur le confinement volontaire

Top