24.06.2019, 10:00

Santé: pour un Suisse sur trois, les primes d'assurances maladie posent problème

chargement
Selon le moniteur de la santé 2019 d'Interpharma, 34% des Suisses jugent les primes d'assurance-maladie comme problématiques pour leur ménage.

Enquête Les résultats du dernier sondage d'Interpharma sur la santé sont connus: les Suisses sont globalement satisfaits du système de santé du pays et désirent conserver les prestations actuelles. Mais les coûts élevés des assurances maladies et des médicaments sont pointés du doigt.

Les primes d'assurance maladie constituent le principal problème financier des ménages, devant les impôts, selon le moniteur de la santé 2019 d'Interpharma. Mais les Suisses ne sont pas prêts à renoncer à des prestations.

Selon cette enquête publiée lundi, 86% des Suisses ont une impression globale positive ou plutôt positive du système de santé. Ce taux de satisfaction dépasse les 75% depuis 2013. Mais, dans le même temps, seuls 61% des sondés considèrent encore la qualité du système de santé comme bonne ou très bonne. C'est vingt points de moins qu'il y a un an.

Etendre le catalogue des prestations

En outre, une claire majorité des citoyens souhaite conserver le catalogue de prestations à son niveau actuel (63%), voire à l'étendre (26%, +10 points), et ils s'opposent à des coupes. De même, la disposition à renoncer soi-même à des prestations a reculé, même si cela devait permettre de faire des économies.

En particulier seule une minorité de sondés serait prête à une restriction du libre choix du médecin (27%) ou à une limitation de l'accès aux médicaments (38%).

Médicaments chers

Une majorité "claire et stable" considère que les prix des médicaments sont trop élevés. Mais dès qu'il s'agit de maladies dépassant les cas les plus légers, l'efficacité et la qualité du traitement passent au premier plan.

Ainsi, les sondés souhaitent un accès rapide et large aux médicaments et thérapies innovants, en particulier dans les domaines très discutés du cancer et des maladies rares, écrit l'association de branche de l'industrie pharmaceutique.

Pas d'"expérimentation"

Et cela, même si les citoyens pensent que les coûts de la santé et les primes de caisse-maladie vont continuer à augmenter. Un tiers d'entre eux (34%) juge même les primes comme problématiques pour leur ménage. Cependant, ils ne sont "pas disposés à faire des expérimentations pour faire baisser les coûts".

Les citoyens sont plus nombreux à accepter des mesures automatiques pour limiter les coûts ou des bonus pour les personnes qui n'utilisent pas de prestations. En revanche, des primes calculées en fonction du revenu ne sont actuellement pas à leur goût.

Les résultats de ce moniteur reposent sur une enquête représentative conduite par gfs.bern sur mandat d'Interpharma auprès de 1200 citoyens de toute la Suisse. L'enquête a été réalisée entre le 4 et le 23 mars 2019 par le biais d'entretiens personnels.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MédecineSanté: la Fédération des médecins suisses a recensé 14 erreurs médicales en 2018Santé: la Fédération des médecins suisses a recensé 14 erreurs médicales en 2018

PollutionSanté: l’homme ingère jusqu’à 5 grammes de plastique par semaineSanté: l’homme ingère jusqu’à 5 grammes de plastique par semaine

A la hausseLes assureurs maladie prévoient une hausse de 3% des coûts de la santé en 2019 et 2020Les assureurs maladie prévoient une hausse de 3% des coûts de la santé en 2019 et 2020

SantéSanté: dormir devant la télévision fait grossir selon une étudeSanté: dormir devant la télévision fait grossir selon une étude

EnvironnementSanté: un être humain ingère jusqu'à 52'000 microparticules de plastique par anSanté: un être humain ingère jusqu'à 52'000 microparticules de plastique par an

Top