Syrie: la réunion de Genève menacée par des objections russes

chargement

ONU Kofi Annan se démenait jeudi pour assurer la tenue de la réunion ministérielle sur la Syrie prévue samedi à Genève.

  29.06.2012, 07:50
La Russie, alliée de Damas, a émis des objections au plan de transition politique proposé par M. Annan.

Le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan se démenait jeudi pour assurer la tenue de la réunion ministérielle sur la Syrie prévue samedi à Genève. Elle serait menacée par des objections russes au plan de transition politique, ont indiqué des diplomates à l'ONU.

Plusieurs ministres des Affaires étrangères, dont ceux des Etats-Unis, de France et du Royaume-Uni, ont menacé de ne pas se rendre à Genève si la réunion risquait de ne pas aboutir à l'adoption de ce plan. "De sérieuses menaces pèsent désormais sur la réunion de Genève", a déclaré un diplomate sous couvert de l'anonymat.

"Il est très important que la réunion de Genève aboutisse à un résultat. Nous pensions (..) que les cinq membres permanents du Conseil de sécurité s'étaient mis d'accord en principe sur le plan (de transition) mais les déclarations des Russes depuis 24 heures semblent remettre cela en question", a-t-il ajouté.

La Russie, alliée de Damas, a émis des objections au plan de transition politique proposé par M. Annan. Celui-ci prévoit la mise en place d'un gouvernement provisoire d'union nationale dont pourraient être exclus certains responsables du gouvernement syrien actuel.

Chars à la frontière turque?

Pour tenter de sauver la réunion ministérielle de samedi, Kofi Annan a convoqué pour vendredi une réunion préparatoire de hauts fonctionnaires des principales puissances (Russie, Etats-Unis, France, Royaume uni, Chine) et s'est entretenu avec les chefs de la diplomatie de ces cinq pays.

Sur le terrain, l'Armée syrienne a massé 170 chars au nord de la ville d'Alep, non loin de la frontière turque, a déclaré vendredi un général de l'Armée syrienne libre (ASL, insurgés), dont les informations ne sont pour l'heure pas confirmées de source indépendante.

Les chars se sont massés à l'école d'infanterie proche de la localité de Moussalmieh, au nord-est d'Alep, soit à une trentaine de kilomètres de la frontière turque, a affirmé le général Moustafa al-Cheikh, chef du Conseil militaire suprême. Ce dernier regroupe des officiers supérieurs ayant fait défection vers les rangs des insurgés.

La Turquie a déployé des batteries antiaériennes jeudi le long de sa frontière avec la Syrie, à la suite de la destruction par l'armée syrienne d'un avion militaire turc vendredi dernier au-dessus de la Méditerranée.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étrangerCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étranger

Quoi de neuf?Revue de presse: pénurie d’électricité, certificat Covid, affaire de chantage sur Berset… les titres de ce dimancheRevue de presse: pénurie d’électricité, certificat Covid, affaire de chantage sur Berset… les titres de ce dimanche

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobre

CirculationAccident: collision auto-moto à Corcelles-près-Payerne, un blessé graveAccident: collision auto-moto à Corcelles-près-Payerne, un blessé grave

LumineuxRendez-vous Bundesplatz: spectacle son et lumière de retour sur la Place fédéraleRendez-vous Bundesplatz: spectacle son et lumière de retour sur la Place fédérale

Top