Tiques: le nombre de méningo-encéphalites en net recul ce printemps

chargement

Alors que le nombre de cas de borréliose demeure stable, celui des méningo-encéphalites est revenu à la «normale» après une année 2020 record.

 14.06.2021, 11:36
Le nombre de cas de borréliose est par contre stable.

Après l’année record de 2020, le nombre de méningo-encéphalites verno-estivales (FSME) provoqués par les tiques depuis ce printemps correspond à nouveau aux chiffres habituels de ces dernières années. Le nombre de cas de borréliose est par contre stable.

En mai 2021, 80% moins de cas qu’en 2020

Une vingtaine de cas de FSME ont été recensés pour le mois de mai, contre une centaine une année plus tôt à la même période. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) observe toutefois une augmentation de l’incidence annuelle du nombre de cas de FSME. Cette situation est également remarquée dans plusieurs pays d’Europe, notamment l’Allemagne, relève-t-il lundi dans son bulletin hebdomadaire.

Une des raisons, l’effet coronavirus

En 2020, 388 cas de FSME ont été signalés de janvier à fin août, soit plus que jamais depuis 1988. Rien qu’au mois d’août, 34 cas ont été enregistrés. L’OFSP considère que la météo favorable pour faire des activités en plein air explique ces chiffres. Par ailleurs, les restrictions liées au Coronavirus ont eu des effets sur l’accès à la vaccination.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ParasitesSanté: un quart du territoire suisse favorable à la propagation des tiquesSanté: un quart du territoire suisse favorable à la propagation des tiques

Top