25.05.2020, 10:58

Transports publics: près de 210 accidents graves ont été recensés en 2019

chargement
Le train est le moyen de transport le plus sûr en Suisse. (Illustration)

Sécurité Près de 160 personnes ont été blessées gravement dans les transports publics en Suisse en 2019. Le non-respect des règles de circulation des autres usagers de la route est la cause principale. Au niveau européen, la Suisse se classe en 2e position des pays les plus sûrs.

Les transports publics suisses ont connu peu d’accidents graves en 2019. Les 212 recensés ont provoqué 25 décès dont aucun passager. Le train reste le plus sûr de tous les moyens de transport en termes de prestations kilométriques.

Les accidents signalés à l’Office fédéral des transports (OFT) ont blessé gravement 161 personnes, précise l’OFT dans son rapport sur la sécurité 2019 publié lundi. En comparaison sur cinq ans, le nombre d’accidents graves et de blessés graves est relativement élevé. En revanche, le nombre de décès est plutôt faible.

L’inattention en seconde cause

La plupart des accidents se sont produits parce que les autres usagers de la route n’avaient pas respecté les règles de circulation, relève l’OFT. Ce sont principalement les bus et les trams qui ont été impliqués dans des accidents.

La deuxième cause d’accident la plus fréquente était l’inattention des voyageurs. L’imprudence et la négligence ont également joué un rôle important.

Par rapport au trafic individuel, les transports publics en Suisse sont toujours très sûrs. C’est ce que montre une évaluation de la période 2008-2017 de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Selon cette étude, le risque d’accident mortel dans un train est 59 fois plus faible par voyageur-kilomètre que dans une voiture.

Suisse deuxième en Europe

En comparaison européenne, la Suisse occupe la deuxième place en termes de sécurité dans les transports publics après la Grande-Bretagne. Grâce aux mesures d'assainissement de ces dernières années, les passages à niveau atteignent un des meilleurs niveaux de sécurité d’Europe. Sur un peu moins de 4400 passages à niveau, environ 4200 répondaient aux prescriptions sécuritaires les plus strictes à fin 2019.

Dans le domaine du fret, les experts de l’OFT ont inspecté environ 400 trains, soit près de 7000 wagons l’année dernière, ce qui a permis de découvrir et traiter divers défauts.

La Suisse coopère également avec les autorités de contrôle étrangères. En plus de ceux avec l’Allemagne, l’Italie et la France, des échanges et des inspections conjointes avec la Belgique ont été maintenant lancés.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Transport publicsTransports publics: une campagne en trois vidéos pour diminuer le nombre d'accidentsTransports publics: une campagne en trois vidéos pour diminuer le nombre d'accidents

bilanAccidents dans les transports publics suisses à la baisse en 2016Accidents dans les transports publics suisses à la baisse en 2016

SondageCoronavirus: deux tiers de la population suisse pour le port obligatoire du masque dans les transportsCoronavirus: deux tiers de la population suisse pour le port obligatoire du masque dans les transports

MobilitéCoronavirus: les transports publics se préparent à la sortie de criseCoronavirus: les transports publics se préparent à la sortie de crise

Top