24.10.2019, 12:00

Tribunal fédéral: un propriétaire détruit le matériel de son locataire

chargement
Le propriétaire avait causé de nombreux dégâts aux installations.

Justice En raison d’un conflit au sujet du bail, un propriétaire a détruit le matériel de son locataire, un carrossier du canton de Fribourg. L’homme a été condamné pour dommages à la propriété.

Le Tribunal fédéral a débouté le propriétaire d’un local artisanal, condamné notamment pour dommages à la propriété. Face à un carrossier qui s’opposait à la résiliation de son bail, il avait causé de nombreux dégâts aux installations.

Lors de l’acquisition de l’immeuble sis dans la Broye fribourgeoise, le propriétaire avait repris le bail commercial de la carrosserie datant de 2003. En novembre 2015, il avait résilié le contrat dans les délais pour le 30 juin 2016. Le carrossier avait contesté la résiliation devant les instances compétentes.

Porte du local défoncée

Alors que le bailleur était en droit de rester dans les locaux en raison de la procédure en cours, il avait été en butte à divers incidents. En juillet 2016, le propriétaire avait dispersé du silicone dans le conduit d’aération du four à peinture de la carrosserie. Par la suite, il avait percé des trous dans la toiture.

Le harcèlement s’est poursuivi pour culminer au printemps suivant: le 12 mars, la porte du local avait été défoncée avec un chariot élévateur. Deux jours plus tard, le propriétaire avait encastré une voiture dans le four à peinture. En avril, il s’était encore introduit dans les lieux, avait brisé la cabine à peinture, le marbre (banc de mesure) et de l’outillage.

Arguments rejetés

Le propriétaire avait été reconnu coupable de dommages à la propriété, contrainte, tentative de contrainte et violation de domicile. Il avait écopé de 180 jours-amendes à 120 francs avec sursis et d’une amende de 2500 francs. Quant à la procédure en contestation de la résiliation, elle s’était soldée par l’échec du carrossier en décembre 2017.

Dans un arrêt publié jeudi, le Tribunal fédéral a rejeté tous les arguments du propriétaire. Celui-ci estimait qu’en l’absence de preuves matérielles l’incriminant, la justice fribourgeoise aurait dû retenir sa version. Les juges s’étaient fondés notamment sur l’opposition entre les deux protagonistes et le fait que les incidents avaient démarré dès l’échéance du délai de résiliation.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 15 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 15 juillet

RetardSanté: l’introduction du dossier électronique du patient renvoyé à l’an prochainSanté: l’introduction du dossier électronique du patient renvoyé à l’an prochain

VerdictJustice: l’ex-conseiller national UDC Yvan Perrin pas coupable de discrimination racialeJustice: l’ex-conseiller national UDC Yvan Perrin pas coupable de discrimination raciale

MercatoMédias: Darius Rochebin va quitter la RTS pour la chaîne française LCIMédias: Darius Rochebin va quitter la RTS pour la chaîne française LCI

PandémieCoronavirus: la visière ne remplace pas le masqueCoronavirus: la visière ne remplace pas le masque

Top