Une ligne téléphonique pour dénoncer la corruption

chargement

politique Les personnes qui souhaitent dénoncer des politiciens corrompus disposent dès jeudi d'une ligne téléphonique. Très à la peine dans leur récolte de signatures, les partisans de l'initiative populaire pour la publication des revenus des politiciens ont lancé ce projet.

  29.03.2012, 13:59
Des bénévoles répondront aux personnes voulant dénoncer un élu.

Dès le lancement de l'initiative dite de la transparence, des personnes nous ont spontanément contacté pour dénoncer des cas de corruption, a expliqué à la presse le conseiller national Lukas Reimann (UDC/SG), président du comité d'initiative composé de jeunes politiciens de tout bord. L'idée est de leur offrir une possibilité de dénonciation anonyme.

Des bénévoles répondront au 078 202 20 13 et vérifieront les informations qui, si elles font état de violations de la loi, seront transmises aux autorités ou à la presse. Selon M.Reimann, ils pourront compter sur le soutien d'avocats et de professionnels. Un service de l'Etat serait évidemment encore mieux et M.Reimann compte déposer une intervention parlementaire en ce sens.

A mi-chemin du délai de récolte qui échoit le 8 décembre, le comité d'initiative n'a recueilli qu'un peu plus de 20'000 signatures. Aucun parti n'a accepté d'envoyer nos formulaires à signer à ses membres, c'est bien la preuve qu'ils sont corrompus, a dénoncé le président du comité d'initiative.

Décision le 6 mai

Si la barre des 30'000 paraphes n'est pas franchie le 6 mai, le comité jettera l'éponge. Il n'abandonnera pas la lutte pour autant, a promis le vice-président du Parti pirate suisse Pascal Gloor.

L'initiative veut obliger les élus des Chambres fédérales à publier leurs revenus accessoires et faire connaître l'origine et la valeur de tous les cadeaux reçus en lien avec leur mandat. Sous peine d'être exclu des commissions jusqu'à la fin de son mandat, un parlementaire devrait annoncer ses liens d'intérêt avant de s'exprimer en conseil ou en commission. Le texte demande en outre la transparence sur les votes au Conseil des Etats.

Des idées qui avaient séduit tous les membres du PS, des Verts et des Verts libéraux au National. Leur soutien n'a pas suffi à faire passer mi-mars une initiative parlementaire socialiste au libellé identique à l'initiative populaire.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Feu vertCoronavirus: la Ville de Berne autorise une manifestation anti-certificat ce samediCoronavirus: la Ville de Berne autorise une manifestation anti-certificat ce samedi

ExemplairesClimat: l’administration fédérale et les ex-régies s'engagent à développer le renouvelableClimat: l’administration fédérale et les ex-régies s'engagent à développer le renouvelable

live
En directCoronavirus: le vaccin obligatoire à l'Open d'Australie?Coronavirus: le vaccin obligatoire à l'Open d'Australie?

PandémieCoronavirus: la 3e dose de vaccin bientôt validée en Suisse?Coronavirus: la 3e dose de vaccin bientôt validée en Suisse?

Paradis fiscauxPandora Papers: une entreprise à haut risque à FribourgPandora Papers: une entreprise à haut risque à Fribourg

Une entreprise à haut risque à Fribourg

La capitale fribourgeoise demeure l’un des centres suisses de l’industrie de la société boîte aux lettres. Explications.

  19.10.2021 06:29
Premium

Top