12.03.2019, 09:08

Vendange 2018: quantité et qualité records

chargement
Les vendanges 2018 ont débuté en moyenne deux semaines plus tôt que d'ordinaire.

récoltes Une météo clémente a permis à la vendange 2018 de s’inscrire à un niveau jamais atteint depuis 2011 et se chiffre à environ 111 millions de litres, soit +40% par rapport à l’année précédente.

Le printemps exempt de gelées tardives de même que l’été sec et chaud, qui a favorisé une maturité très précoce du raisin, ont fait de 2018 une année extraordinaire qui a permis des rendements supérieurs à la moyenne et une vendange d’une qualité remarquable. 

La vendange 2018 s’inscrit à un niveau jamais atteint depuis 2011 et se chiffre à environ 111 millions de litres (+40% sur un an). Le raisin a pu profiter d’un printemps sans gelées tardives, ainsi que d’un été chaud et sec.

La vendange de l’an dernier se situe également très au-dessus de la moyenne décennale (+12,6%), précise mardi l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG). Tôt dans l’année déjà, la croissance aussi rapide que vigoureuse de la vigne a donné aux vignerons l’espoir d’une bonne vendange, après une année 2017 difficile en raison du gel.

La persistance de la sécheresse entre avril et août a écarté le danger d’infections fongiques et limité la pression exercée par les ravageurs, note l’OFAG. Les températures de la fin de l’été et les faibles précipitations ont permis une maturation rapide.

Les vendanges ont ainsi pu commencer en moyenne deux semaines plus tôt que d’ordinaire. La belle santé des grappes comme leur haute teneur en sucre promettent un millésime remarquable.

La superficie totale du vignoble suisse couvrait 14’712 hectares en 2018, en légère baisse, de 0,2%, par rapport à l’année précédente. Les chiffres détaillés de la vendange seront publiés à la fin du printemps dans «l’année viticole 2018», précise encore l’OFAG.

ATS

À lire aussi...

ViticultureQuand le réchauffement climatique précipite les vendangesQuand le réchauffement climatique précipite les vendanges

Top