Viol à Emmen (LU): tests d'ADN d'envergure

chargement

enquête Plus de 370 personnes ont été convoquées par la justice pour un test d'ADN à la suite du viol d'une jeune femme en juillet dernier à Emmen (LU). Jusqu'ici l'enquête a piétiné.

  23.10.2015, 12:06
C'est la deuxième fois qu'un test ADN à grande échelle est ordonné en Suisse.

Le Ministère public lucernois a recours aux grands moyens pour mettre la main sur l'homme qui a violé et rendu tétraplégique une femme de 26 ans en juillet dernier à Emmen (LU). Il a convoqué 372 personnes pour effectuer des tests d'ADN et vérifier leurs alibis.

Jusqu'ici l'enquête a piétiné. La récompense de 10'000 francs promise début août n'a pas permis d'obtenir d'indice conduisant à un suspect, indique le Ministère public lucernois vendredi.

Paralysée des deux bras et des deux jambes, la victime n'a pu être interrogée qu'en octobre. Selon son témoignage, le violeur est un fumeur âgé entre 19 et 25 ans. Il a des cheveux foncés frisés et parle mal l'allemand.

Cellule spéciale

Les personnes convoquées présentent des ressemblances avec ce signalement et ont un lien avec le lieu du crime, indique le Ministère public vendredi. Le Tribunal des mesures de contrainte a donné son feu vert à ce test à grande échelle.

Après réception de leur convocation, les concernés auront 15 jours pour se présenter aux enquêteurs. Une cellule spéciale a été mise en place qui sera également ouverte le week-end, a précisé le porte-parole du Ministère public.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DrameViol à Emmen (LU): le Ministère public promet une récompenseViol à Emmen (LU): le Ministère public promet une récompense

Top