Week-end glacial annoncé

chargement

Hiver La Suisse grelotte depuis le retour de l'hiver aujourd'hui. Les températures deviendront négatives en plaine demain et plus glaciales dès vendredi soir. Les CFF seront en «alerte maximale» en fin de semaine, d'autres entreprises de transport restant sur le qui-vive.

  31.01.2012, 18:16
Pas de moulins en Suisse, mais aussi la possibilité de patiner à l'extérieur.

La vague de froid a gagné la suisse aujourd'hui. Elle était accompagnée de chutes de neige, parfois fortes, qui ont mobilisé les services de la voirie dans plusieurs villes.

La neige a perturbé le trafic routier en particulier dans les cantons de Fribourg et de Vaud. En Valais, la route reliant Fully à Buitonnaz a été fermée en raison d'un risque d'avalanche, a indiqué le site du Touring Club Suisse.

La circulation des poids lourds a aussi été affectée par les conditions météo: un tronçon de l'A13 près de Coire leur a été  fermé, de même que l'accès au poste de douane genevois de Bardonnex.

Le trafic aérien et ferroviaire a parfois été brièvement retardé  mardi. En raison de chutes de neige, le trafic a été interrompu sur la ligne de chemin de fer reliant Le Châtelard-Frontière (VS) à Chamonix-Mont-Blanc (F).

Chutes des températures

L'air va se rafraîchir nettement dans la nuit de mardi à mercredi  et les températures négatives se généraliseront mercredi sur le  Plateau, selon MétéoSuisse. Dès vendredi soir, l'air sera plus glacial encore.

Jusqu'à dimanche, voire lundi, le Mercure pourrait indiquer entre  -14 et -22 degrés en moyenne montagne, indique meteonews. La bise  renforcera la sensation de froid: les températures ressenties seront  comprises entre -15 et -20 degrés sur le Plateau et entre -25 et -40  degrés par exemple sur les pistes de ski exposées au vent.

Aiguillages chauffés

Cet épisode de grand froid en fin de semaine est classé «alerte  maximale» par les CFF. Cela signifie que 360 personnes  supplémentaires seront mobilisées pour assurer la bonne marche du  trafic ferroviaire.

Elles seront affectées au déblaiement des quais, à briser glace  et glaçons se formant dans des tunnels ou à dégripper des  aiguillages à l'aide d'un chalumeau, a dit à l'ats Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Ce froid ne contraint pas à reporter de gros  chantiers de réfection de voies car ceux-ci ne sont pas programmés  durant l'hiver.

L'horaire cadencé permet de lutter contre les effets des chutes  de neige ou le danger de formation de glace sur la caténaire. «Comme  les trains passent souvent, cela réduit fortement le risque», a précisé M. Revaz.

Le matériel roulant et les infrastructures ferroviaires sont  prévus pour résister à des températures très basses: jusqu'à -20  degrés. Le réseau des CFF compte plus de 10'000 aiguillages, dont  6800 sont chauffés.

Vigilance accrue

Les transports publics fribourgeois (TPF) sont habitués aux  conditions hivernales. «Nous ne sommes pas inquiets mais vigilants»,  a expliqué Martial Messeiller, porte-parole des TPF.

En ville de Fribourg, un trolleybus spécialement équipé a circulé  mardi vers 05h30 -avant le début du service normal- pour dégivrer la  ligne électrique sur tout le réseau. Il le sera sans doute aussi ces  prochains jours.

Dans le reste du canton, les autobus comme les trains des TPF  sont équipés en conséquence. Ils devraient circuler normalement ce  week-end et une vingtaine de personnes vont assurer un service de  piquet, habituel durant l'hiver.

Aéroport de Genève

Les transports publics d'autres villes du pays redoutent moins  les grands froids que la neige. Celle-ci peut rapidement  désorganiser la circulation.

Même constat aux aéroport de Genève, Zurich ou Bâle. Là, il  importe que la ou les pistes soient déblayées rapidement. Sinon cela  peut conduire à une interruption du trafic, voire à des annulations en série. En cas de températures négatives au sol, les avions sont  dégivrés avant le décollage à l'aide de fluides anti-glace.
 

Les sans-abri ne sont pas oubliés

Comme chaque hiver, quelques villes suisses viennent  en aide aux sans-abri, notamment à Lausanne, Zurich ou Berne. A  Genève, 80 lits supplémentaires seront mis à disposition durant une semaine en prévision des températures glaciales attendues ces prochains jours.

Le Service social de la Ville de Lausanne examine la possibilité d'augmenter le nombre de places dans les structures d'accueil  existantes en cas de grand froid. Actuellement, la capitale vaudoise dispose de cent places dans trois lieux d'hébergement.

Beaucoup de Roms dormant dans leurs voitures pourraient  solliciter un hébergement ces prochaines nuits. «Je ne suis  malheureusement pas certain qu'on puisse accueillir tout le monde»,  a déploré Michel Cornut, chef du service social de la ville.

La ville donne la priorité aux sans-abris d'ici, puis aux  enfants, aux femmes avec enfants et enfin aux personnes âgées ou  malades, a-t-il rappelé. Quant à la police, si elle découvre un sans- abri dormant dehors, elle lui propose de l'amener dans un  hébergement. Si la personne refuse, un sac de couchage lui est remis.

Lits supplémentaires

La Ville de Genève a décidé de mettre à disposition 80 lits supplémentaires pour les sans-abri. La municipalité offre  actuellement 200 places d'accueil, déjà toutes occupées. Le dispositif de lits supplémentaire sera en place pendant une semaine.

Une équipe de travailleurs de rue sillonne les rues de Berne  durant les nuits particulièrement froides. Ils portent assistance à  des gens ayant par exemple trouvé refuge dans des abris de bus. Il ne s'agit pas seulement de quelques clochards mais aussi de jeunes gens très alcoolisés.

«Patrouilles du froid»

A Zurich, les responsables estiment que la vague de froid ne  nécessitera pas de mesures spécifiques. Les infrastructures  existantes fonctionnent «depuis des années», a indiqué à l'ats Christian Fischer, chef de la section sûreté, intervention et prévention à la municipalité.

La ville organise chaque hiver des «patrouilles du froid» nocturnes. Elles font la tournée des lieux où des sans-abri peuvent  se trouver et les encouragent à se rendre dans des centres d'accueil. Une patrouille approche ainsi une douzaine de personnes chaque nuit.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 octobre

SuisseCoronavirus: l’application du certificat Covid est en panneCoronavirus: l’application du certificat Covid est en panne

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce vendredi 15 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce vendredi 15 octobre

PolitiqueBaromètre électoral: l’UDC creuse l’écart, les positions se resserrent derrièreBaromètre électoral: l’UDC creuse l’écart, les positions se resserrent derrière

Crise sanitaireCoronavirus: un tiers des effets indésirables du vaccin sont jugés gravesCoronavirus: un tiers des effets indésirables du vaccin sont jugés graves

Top