Réservé aux abonnés

Le Norvégien Joachim Trier chasse nos démons

17 déc. 2015, 01:25
backhome

Originellement titré «Plus fort que les bombes», le troisième long métrage du Norvégien Joachim Trier a été réintitulé «Back Home» après les attentats du 13 novembre à Paris. Si le titre original est pour le moins évocateur, il ne partage pourtant rien avec l’actualité terroriste... Si ce n’est, à la rigueur, le deuil familial qu’il décrit, porté avec force par Isabelle Huppert, Gabriel Byrne et Jesse Eisenberg, la jeune coqueluche du cinéma indépendant américain.

Photographe de guerre renommée, Isabelle Reed disparaît brutalement dans un accident de la route. A l’occasion d’une rétro...