Réservé aux abonnés

L’ère impitoyable de l’adolescence

31 déc. 2015, 00:08
le nouveau6

Débarqué de sa province à Paris, Benoît, 12 ou 13 ans, tente désespérément de s’intégrer dans sa nouvelle école. Sur un thème déjà souvent abordé au cinéma, le réalisateur français Rudi Rosenberg nous livre un premier long métrage passionnant, dans sa manière d’appuyer là ou cela fait mal, tout en restant très drôle!

Auparavant, Rosenberg s’est fait la main en tournant trois courts qui traitaient déjà des affres de la préadolescence, notamment l’étonnant «Aglaée» (2010) dont il a d’ailleurs rapatrié le personnage de la jeune handicapée… Dans ses tentatives répétées d’intégration, Benoît n’a guè...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois