Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Des caméras pour surveiller son chez-soi via le smartphone

Même en se prélassant en vacances, il reste possible de jeter un coup d'oeil sur ce qui se passe chez soi. Pour ce faire, il suffit de s'équiper d'une ou plusieurs petites caméras vidéo automatiques connectées à internet.

09 août 2013, 11:14
Des caméras de surveillance ont été installées à Nyon.

Des inconnus rôdent autour de la maison ou y ont déjà pénétré? Les plantes du jardin ont-elles survécu aux orages? Et comment va le chat? Pour les personnes qui ont toujours l'esprit à la maison où qu'elles soient, le visionnement sur leur smartphone ou PC des images provenant de ces petites caméras permettra de répondre à ces interrogations.

Appelées caméras IP, celles-ci transmettent en direct via le réseau des réseaux les images qu'elles filment. Ces appareils ne nécessitent aucune connexion à un PC, peuvent être reliées sans fil, ne consomment que très peu de courant et ne requièrent pour fonctionner qu'un routeur (DSL, câble ou fibre optique) pour accéder à internet. L'offre en caméras IP est énorme. Les modèles les plus simples ne disposent que d'un objectif fixe et ne peuvent par conséquent surveiller qu'un seul endroit.

Les caméras internet équipées d'une partie optique mobile affichent pour leur part une plus grande flexibilité. Appelées PTZ-Cams, celles-ci sont en mesure de pivoter (pan), de s'incliner (tilt) ou encore de zoomer (zoom) sur un point précis. Elles peuvent ainsi offrir une vue à 360° et sont télécommandables. En mode patrouille, ces appareils bougent automatiquement.

Pilotables avec un navigateur

Outre une alimentation électrique, ces caméras nécessitent un accès au réseau du foyer et au travers de ce dernier une connexion à internet. Le plus souvent, leurs possesseurs disposent d'un réseau sans fil (Wi-Fi ou WLAN) rendant l'utilisation de câbles superflue. Les personnes soucieuses d'électrosmog peuvent quant à elles opter pour le modèle Devolo Dlan Livecam, lequel transmet ses vidéos au routeur par courant porteur.

Pour piloter la caméra et visionner les contenus qu'elle transmet, il faut installer une application sur un smartphone ou lancer le navigateur internet du PC. Des applications universelles (Android/iOS) telles que IP Cam Viewer fonctionnent avec les appareils de nombreux fabricants.

Certaines caméras sont également dotées d'un microphone, histoire d'entendre de loin le chat ronronner. A défaut de ronronnements, il est possible de l'appeler, le son étant alors transmis par l'entremise du haut-parleur équipant l'appareil.

Et les modèles récents sont en mesure de jouer les chiens de garde numériques. Equipés d'un détecteur de mouvements, ils peuvent s'activer dès qu'une personne entre dans leur rayon d'action. La caméra peut prendre une photo, commencer à filmer ou enclencher une alarme. Elle envoie en parallèle par courriel les clichés et vidéos à son propriétaire ou aux voisins.

Capteurs de mouvements

Et si cela ne suffit pas à renforcer le sentiment de sécurité, ces caméras peuvent aussi être connectées à une alarme et un système de domotique. Basée sur le nuage (cloud) Quing, la solution de Swisscom, peut par exemple être reliée aux capteurs équipant portes et fenêtres, à ceux détectant les mouvements ainsi qu'aux prises électriques que cette installation permet de piloter.

L'offre en matière de caméras internet couvre tous les besoins. Les modèles d'entrée de gamme, comme ceux de 7links et Apexis, coûtent moins d'une centaine de francs. Mais pour un appareil capable de filmer en haute définition et résistant aux intempéries, il faudra débourser pas loin de 1000 francs. Des logiciels gratuits, tels que FRITZ!App Cam (Android), IP Webcam (Android/iOS) ou Baby Monitor (Android) transforment un vieux smartphone en une caméra internet.

Bienséance et sécurité

Avant d'utiliser une telle caméra, il convient de se familiariser avec la réglementation. Tant la bienséance que la loi interdisent de filmer d'éventuels colocataires ou encore les activités des voisins dans leur jardin. Le préposé fédéral à la protection des données a publié quelques recommandations à cet effet

Attention toutefois à sécuriser la caméra internet avec un mot de passe sûr, car une personne mal intentionnée pourrait s'intéresser à jouer aux espions, l'appareil étant accessible depuis internet. Un problème qui peut d'ailleurs concerner les caméras des ordinateurs portables.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias