Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ecosse: un cycliste envahi par un essaim de midges, les moustiques voraces des Highlands

Les midges sont des moustiques qui vivent exclusivement dans les Highlands écossais. Ils sont particulièrement actifs en juillet et août et sont devenus une curiosité touristique. Il y a une dizaine de jours, un cycliste s'est filmé alors qu'il était littéralement couvert par ces bestioles. Le gros plan sur sa main vaut le détour.

25 août 2016, 20:32
/ Màj. le 25 août 2016 à 21:52
Heureusement pour lui, ce cycliste était prévenu et portait une moustiquaire. Mais pas de gants...

Vous avez certainement été réveillé, lors d'une chaude nuit d'été, par le sifflement aigu d'un moustique en chasse au sang dans votre chambre à coucher. Ce petit "bzzzzzzzzzzziiiiiiii" insupportable et une traque au prédateur totalement vaine qui vous tient debout jusqu'au petit matin.

Eh bien imaginez ce même petit moustique, multiplié par quelques centaines, voire... quelques milliers.

Si, c'est possible. Il suffit de prendre un avion pour l'Ecosse et de tenter un petit trek dans les Highlands en plein été. Là-bas, surtout en juillet et août, on trouve des "midges". Un nom, qui, comme ça, sonne presque "mignon". Mais si on cherche leur nom en français, ça donne tout simplement "moustique des Highlands". Et on apprend que, si le repas préféré de la femelle, c'est un bon bidon de sang de vache ou de mouton, cette brave dame ne dédaigne pas s'offrir un petit shot d'hémoglobine humaine.

Craig McLaren, un cycliste en randonnée dans les montagnes de Cairngorm avec un groupe pour le compte de la société Falkirk Outdoors s'est en rendu compte. Il était prévenu, certes, et s'était équipé d'une moustiquaires et d'une veste bien épaisse, mais il a tout de même été littéralement recouvert de midges. Il en avait une bonne centaine rien que sur sa main gauche qu'il filme en gros plan.

 

 

Sur la BBC, Craig McLaren explique qu'il a dit aux autres membres du groupe de continuer et de ramener les vélos au bus qui les attendait un peu plus loin. Il assure aussi que, grâce à la crème anti-moustique qu'il s'était appliqué sur les mains avant de partir. "Mais, même avec mes fermetures éclair fermées, j'en avais plein les poches."

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias