Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Jon Ferguson, un regard en quête de sens

par Florian Sägesser

31 mai 2013, 00:01
data_art_7099076.jpg

"La dépression de Foster" , Jon Ferguson. Olivier Morattel Editeur, 168 p.

" (...) Sommes-nous myopes? N'avons-nous aucune perspective? (...) " Le regard. Chez Jon Ferguson, celui-ci est essentiel. Le plus Californien des Morgiens ou le plus Morgien des Californiens - tout dépend, là aussi, de comment on voit les choses - a le sien. Il le pose sans concession sur la nature humaine et au centre de son dernier ouvrage, "La dépres sion de Foster". " Le monde est fou ", expose-t-il sans ambages dans ce livre qui sonde notre rapport à notre propre existence.

Jon Ferguson manie et marie ironie, discours interrogateur et profondeur des sentiments. A la lecture de son dernier roman - son vingtième et sûrement le plus prenant, pour ne pas dire le plus réussi, depuis "L'anthropologue" -, on imagine son petit air malicieux au coin de l'oeil. Et son timbre de voix couleur d'Amérique,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias