Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Judith Schalansky dessine les contours d'une nation fantôme

par Daniel Bujard

05 avr. 2013, 00:01
data_art_6942482.jpg

"L'inconstance de l'espèce" , de Judith Schalanski, c/o Actes Sud, 229 p.

Très bien, on reprend du début et on ose une hypothèse: l'ex-Allemagne de l'Est est-elle le symbole de l'échec des utopies? Vous n'avez pas la réponse, pas grave, avez-vous entendu parler de Judith Schalansky? Non? Pas grave non plus, puisque son roman "L'inconstance de l'espèce" vient d'être traduit de l'allemand en français.

Judith Schalansky, 32 ans, est née à Greifswald en Poméranie, ex-Allemagne de l'Est. Un pays disparu où elle a étudié le design et l'histoire de l'art avant d'enseigner la typographie. Un parcours atypique? Pas tant que cela. Collez les yeux au microscope et regarder bien ce qu'il s'y passe. Inge Lohmark, professeure de biologie et de gymnastique vit dans les vestiges de cette désormais ex-tête de pont d'un socialisme triomphant qu'était l'Allemagne de l'Est. Proche de la retraite, Inge Lohmark est une femme passionnée. Nostalgique? Là,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias