Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L'éternelle irradiation algérienne

Michel Serfati signe un excellent premier roman sur le drame de la guerre d'Algérie.

08 sept. 2015, 17:04
data_art_9419116.jpg

Finir la guerre", de Michel Serfati, Editions Phébus.

Premier roman réussi pour Michel Serfati! Son ouvrage " Finir la guerre", déploie comme trame de fond la délicate question de la guerre d'Algérie.

Né à Belfort en 1953, Michel Serfati fait partie de cette génération de français indirectement victime des événements de l'Histoire qui ont émaillé les difficiles relations entre la France et l'Algérie. Une Histoire faite de sang et de drames, au sommet de laquelle la chape du secret n'a, et de loin, pas encore été retirée.

Michel Serfati cisèle avec un à-propos remarquable le personnage d'Alex, la quarantaine, père divorcé évoluant dans la France contemporaine, et qui entretient une relation ardue avec son fils. Alex va être brutalement confronté au suicide de son père Daniel, un homme taiseux, insipide, qui, durant sa jeunesse, a été mobilisé en Algérie. Alex, qui ne comprend pas le geste de son père, va...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias