Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le drame ignoré d'une région hautement radioactive

"Metamorphosen" révèle une catastrophe nucléaire survenue en Russie il y a un demi-siècle.

22 avr. 2013, 00:01
data_art_6984634.jpg

Très loin, au fin fond de la Russie, le réacteur Ludmilla de la centrale nucléaire Mayak à Ozersk a explosé en 1957. Un événement aux conséquences désastreuses qui fut soigneusement caché par le gouvernement soviétique. A noter que des accidents s'y étaient déjà produits, que les mesures de sécurité étaient minimalistes et que les déchets radioactifs étaient tout simplement déversés dans les eaux environnantes. Située au sud de l'Oural cette région de 20 000 km 2 est devenue la troisième zone la plus contaminée au monde par la radioactivité.

Interpellé par ce drame vécu il y a un demi-siècle dans le silence par la population locale, le réalisateur allemand Sebastian Mez est allé sur place afin de recueillir les témoignages de personnes âgées et de conter la vie de ces gens vivant dans des lieux hautement radioactifs. Il a filmé en noir et blanc des visages marqués par la souffrance,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias