Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le NIFFF ouvre ses portes vendredi

La 13e édition du Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) ouvre ses portes ce vendredi.

05 juil. 2013, 11:10
nifff_2013_2

Jusqu'au 13 juillet, pas moins de 136 projections sont au menu du festival du NIFFF, dont 80 longs métrages et 17 courts métrages, produits dans une trentaine de pays.

Parmi les premiers films à découvrir vendredi soir: "Stoker", un thriller sensoriel et macabre mêlant manipulation et érotisme, signé par Park Chan-wook. Il s'agit d'une première incursion hollywoodienne pour le Sud-coréen.

Samedi, une journée spéciale gratuite est organisée avec le Centre d'Art de Neuchâtel (CAN) et la Ville, intitulée NIFFF Invasion 2013. Le public pourra se laisser surprendre par la mise en musique contemporaine proposée par le groupe électro Turzi d'un classique du film de vampires "Nosferatu".

La journée se poursuivra par la projection d'un programme spécial sur le clip vidéo. Il y aura également un jeu d'enquête à ciel ouvert pour les familles: Sherlok Holmes et l'affaire du scarabée d'ambre.

Le programme du festival dans son ensemble, entre auteurs confirmés et cinéastes d'avant-garde, reflète les tendances de la production mondiale, selon les organisateurs. L'Américain Larry Cohen est l'invité d'honneur: le maître du cinéma horrifique américain présentera une dizaine de ses oeuvres, notamment la trilogie "It's Alive" ainsi que trois épisodes scénarisés pour une série TV.

Cinéma et musique

De plus, pour la deuxième année de suite, le NIFFF s'intéresse aux liens étroits entre cinéma et musique, en accueillant des grands noms de la musique de film contemporaine. Les compositeurs américains Cliff Martinez et Jeff Grace, et le Suédois Johan Söderqvist, notamment, présenteront leur art sous forme de cours et d'analyses d'oeuvres en préparation.

Deux films suisses prennent place parmi les quatorze finalistes pour le "Narcisse" de la compétition internationale. Le public pourra ainsi découvrir "Der Ausflug" du Zurichois Mathieu Seiler et "Chimères" du Neuchâtelois Olivier Béguin.

Le succès du festival grandit d'année en année. La manifestation centralisée sur le Jardin Anglais a attiré en 2012 plus de 29'000 spectateurs, un record.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias