Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les images nostalgiques d'une expérience utopiste

Durant dix ans Julien Gregorio a photographié les squats de Genève et environs. Résultat, un livre et une exposition.

15 mai 2012, 00:01
data_art_6031327

"Neptune, Squats, Genève 2002-2012"

Julien Gregorio.

Galerie Focale jusqu'au 17 juin 2012.

info@lacote.ch

De 2002 à 2012, le photographe Julien Gregorio a dirigé son objectif sur les squats, ces lieux d'occupation qui disparaissent inexorablement. En même temps que paraît son livre "Squats", il expose à la galerie Focale des photographies contant cette aventure de solidarité et de contestation. Parce que, explique le photographe, lui-même ancien squatter, "il m'a paru indispensable de photographier ces espaces et de garder un témoignage de cette relation privilégiée qu'entretiennent les squatters avec leur habitation."

Au cours des années 1980, à l'âge d'or du squat genevois, cette manière de se loger était tolérée par la Ville qui reconnaissait ce moyen de lutte contre la spéculation immobilière. Et même (mais quelle belle époque!) on avait créé une police spéciale appelée "brigade des squats" qui servait d'intermédiaire entre les propriétaires et les squatters. Jusqu'à 160 lieux vides, délabrés,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias