Réservé aux abonnés

Dernier concert à la Parenthèse

08 juin 2017, 00:08
DATA_ART_11258043

Le quintet américain The Mystery Lights est signé sur un mythique label de funk soul appelé Daptone, ce qui s’entend au son brut et direct de leurs chansons enregistrées sur bandes, à l’ancienne. Cependant, avec leur garage rock convulsif aux influences punk, blues et psyché rock, le groupe de la côte Ouest est probablement le plus débridé du label.

Sur scène, le chanteur-guitariste saute en se tordant dans tous les sens, pendant que son collègue joue un solo psychédélique à faire tourner la tête. D’ailleurs, dans un de leurs clips, les visages des musiciens du groupe sont incrustés dans des f...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois