Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La lettre au nom du père d'Anne Goscinny

par Daniel Bujard

30 nov. 2012, 00:01
data_art_6611106.jpg

Dans le jeu de la filiation on se demande toujours où est la limite, qu'est-ce qui fait que l'on assumera ou pas son patrimoine génétique, son patrimoine spirituel, son patrimoine matériel ou son patrimoine tout court. Bien pire est la situation lorsque l'on est "fils ou fille de", le cas d'Anne Goscinny, fille de René Goscinny. Médisance serait avide, facilité serait tentante d'écrire qu'Anne Goscinny fait office de gardienne du temple. Qu'au fond cette tristesse est feinte, que les copyrights autour des albums qu'a scénarisés son père doivent rapporter plus que de raison.

La main hésite: si tout cela n'était qu'une arnaque supplémentaire, un leurre autour d'une mise en scène morbide et lucrative au nom du père?

Un livre-lettre

La main tremble et finalement se lance. Elle ouvre la première page de ce livre-lettre et soudain, la petite musique s'installe et la pupille se dilate. Anne Goscinny ne serait donc...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias