Réservé aux abonnés

L’arboriculture pour sauver la culture

Anne-Catherine Schneiter et son frère François Thury transforment l’exploitation arboricole familiale en un ambitieux pôle culturel.
31 mai 2017, 23:16 / Màj. le 01 juin 2017 à 00:01
Etoy, mercredi 24 mai 2017, portrait de Franvßois Thury et Anne Catherine Schneiter qui construisent les Ateliers de la Cv¥te, centre pour artistes, photos Cv©dric Sandoz

Jocelyne Laurent

jocelyne.laurent@lacote.ch

Créer un imposant centre artistique et artisanal dans une exploitation arboricole familiale transformée pour l’occasion. L’idée est originale, le pari semble audacieux. Normal pour les deux initiateurs de ce projet, rompus aux reconversions professionnelles aussi variées qu’inattendues.

Anne-Catherine Schneiter, de formation commerciale, créative et artiste dans l’âme, a déjà eu plusieurs vies professionnelles: après avoir tenu une entreprise de ferblanterie et couverture avec son mari, elle a fait de l’agritourime avec des ânes avant de se tourner vers...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois