Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le poète qui avait toujours raison

Louis Aragon s'est éteint voici trente ans. Une bio et un essai le font revivre.

19 déc. 2012, 00:01
data_art_6667153.jpg

Est-ce ainsi que ses vers au loin nous suivent?

Haï ou adulé, il a flamboyé aux cimes des lettres françaises, suscité autant d'admiration qu'il a énervé par tous les aspects de son engagement. Sa poésie a été mise en chanson et en musique par les plus grands. Louis Aragon, en qui Ferrat a vu "ce poète qui a toujours raison", s'est éteint à la veille de Noël 1982, puis a semblé glisser vers une forme d'oubli... Car Louis Aragon était un communiste convaincu, et le camp qu'il défendait, comme lui, n'a pas survécu à ce siècle qu'il a traversé la plume toujours brandie et souvent hardie.

Pierre Juquin, ancien communiste rénovateur, candidat à l'élection présidentielle de 1988, n'a pas cessé de croire en son idéal. Devenu auteur, il vient de publier le premier tome d'une monumentale biographie d'Aragon. Une vie peu explorée hormis un ouvrage de Pierre Daix paru en...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias