Rencontre avec Pietro, membre de la formation du Cercle d'Echecs de Nyon

Le fou du Roi a questionné Pietro, membre de la formation du Cercle d'Echecs de Nyon.
07 août 2015, 11:17
echecs

Pietro, comment as-tu rencontré le jeu d'échecs ?

J'ai beaucoup entendu parler d'échecs dans ma famille, notamment de mon grand-père qui a été un joueur assez fort. Mes parents ont vu que j’étais intéressé par ce jeu d'intelligence et ils m'ont inscrit au club d'échecs de Nyon.

 
Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ce jeu ?
 
Les échecs sont une sorte de guerre en miniature où il n’y a pas de blessures physiques. Mais si on perd, on peut souffrir ou être heureux.
 
Tu as aussi une autre grande passion, la musique! Quel instrument étudies-tu ?
 
Je joue du piano depuis l’âge de six ans.
 
Est-ce que tu trouves des liens entre la musique et les échecs ?
 
Il y a des points communs entre les deux en ce qui concerne la concentration, la mémoire (il faut mémoriser       des partitions de musique et des ouvertures au jeu d'échecs), mais il y a aussi des différences : alors qu’au piano il y a plusieurs rythmes, en échecs il y a un seul rythme : celui du cerveau!
 
Alors les échecs et la musique : deux grandes passions! Comment trouves-tu qu'ils t'aident à l'école ?
 
Les deux m'aident à mieux gérer ma légère dyslexie, en renforçant ma concentration et mon attention pendant les heures de cours.
 
Merci Pietro, bonne suite !