Rock helvétique taillé dans le vif

08 oct. 2014, 00:01
data_art_8455540.jpg

Le quatuor lausannois vient de sortir son second disque, qui s'intitule "Polar Circles". En guise de clôture de cette année remplie de concerts et d'enregistrements, Stefan, Jules, Ian et Keryan font résonner leur rock classique sur onze chansons accrocheuses, qu'ils jouent avec le pied sur le moniteur.

Tout les éléments sont réunis pour faire un gros album: les guitares brillantes, les breaks millimétrés, les riffs efficaces, la voix presque éraillée et, bien sûr, une section rythmique irréprochable. Les quatre acolytes, musiciens chevronnés, réussissent à mêler leurs influences (du rock aérien des Foo Fighters à la pop des Kooks, en passant par les riffs de Hendrix) afin de créer leur propre rock, à la fois conventionnel et sans concessions.

L'album a été enregistré à la Fonderie, à Fribourg, et il faut relever les efforts du producteur pour rendre le son le plus rutilant possible. Ces Vaudois jouent un rock à écouter en voiture. Leurs chansons oscillent entre de potentiels tubes comme le single "Landmarks", avec le chant qui imite la guitare, et des titres plus acoustiques et intimistes comme "Part Of Us". Elles parlent de choses simples - sentiments, doutes -, mais évoquent aussi leurs idéaux. Peut-être est-il temps de briller pour les Polar Circles qui finissent par "Time to Shine".